L’Europe veut renforcer les contrôles de conformité des véhicules

Dans la foulée de l’affaire Volkswagen, la Commission européenne vient de proposer d’encadrer plus drastiquement les tests imposés aux voitures.

731
L’Europe veut renforcer les contrôles de conformité des véhicules

La Commission européenne vient ainsi d’émettre plusieurs propositions visant à renforcer les contrôles des constructeurs automobiles afin que leurs véhicules s’alignent bien sur les recommandations de l’Union européenne en matière de sécurité, d’environnement et de conditions de production. Une initiative déjà en gestation avant le scandale Volkswagen, précise-t-elle.

Pour parvenir à ses fins, la Commission envisage de faire tester les véhicules de manière plus indépendante et d’organiser la surveillance des véhicules même après leur mise à la route. En ce qui concerne les tests, que l’instance européenne souhaite plus sévères, la Commission propose de modifier le système de financement, pour éviter tous liens économiques entre les constructeurs et les organismes qui les réalisent. La Commission envisage également que ces organismes fassent l’objet d’audits réguliers par des instances indépendantes. Ceux jugés trop laxistes ou qui ne veilleront pas correctement à la bonne application des règles, pourront voir leur activité suspendue, indique la Commission.

Pour les véhicules déjà en circulation, la Commission envisage des inspections aléatoires pour détecter les éventuels défauts. Elle prévoit aussi la possibilité de disposer d’outils contraignants, notamment financiers, pour s’assurer du rappel des véhicules non conformes.

Ces différentes propositions vont bientôt être examinées par le Parlement européen.

PARTAGER SUR