L’hydrogène : l’avenir de l’automobile

En retrait par rapport à l’électrique, l’hydrogène serait-il finalement la solution d’avenir la plus prometteuse pour les flottes ? C’est le sentiment de Bruno Renard, chef du service vie du CEA de Grenoble.

- Magazine N°211
568

Pour Bruno Renard aucun doute, « on rate quelque chose si l’on évoque l’innovation sans parler de l’hydrogène. » Pour ce dernier, tous les problèmes liés au véhicule électrique sont résolus par cette motorisation. Il faut dire que le CEA de Grenoble se veut en pointe sur le sujet. Dans le cadre du projet HyWay, il participera au déploiement de 50 Kangoo Z.E. hydrogène au sein d’entreprises grenobloises et a déjà implanté sur son site une station de recharge. « Sur l’usage, c’est la solution pour le camion et la livraison en ville », a spécifié Bruno Renard.

Pour Dominique Herrier de l’IFP, aucun doute non plus, « l’hydrogène fait partie du mix énergie du futur. » Mais l’apparition en masse, avec des volumes significatifs, de ce type de véhicules ne se fera pas avant 2025-2030 car il existe encore de nombreux obstacles. « Si la technologie de la pile à combustible est en effet connue, il faudra passer au stade de la grande série pour être compatible avec la production automobile », a-t-il conclu.