Limoges Métropole : le surcoût du véhicule électrique amorti à l’usage

À la tête de 31 véhicules électriques, Limoges Métropole souligne que ces véhicules restent plus chers à l’achat. Mais par rapport à des équivalents thermiques, leur niveau d’entretien plus faible et leur coût de recharge moins élevé les rendent plus économiques sur l’ensemble de leur durée de vie. Autre constat, le seuil de rentabilité arrive plus rapidement.
- Magazine N°280
990
Limoges Métropole

Pour sa flotte de 239 véhicules, dont 31 sont électriques, Limoges Métropole privilégie les constructeurs français. De la micro-citadine au grand VUL, la collectivité s’approvisionne principalement auprès de Renault, Peugeot et Citroën. Elle intègre également des Ford Trafic, des Fiat Scudo et Ducato et l’e-NV200 de Nissan.

Ce parc compte donc 31 véhicules électriques, une technologie introduite à partir de 2017 pour respecter la loi demandant aux collectivités territoriales de consacrer une part de leurs renouvellements à des modèles dits « propres ». « Nous avons commencé par acheter quatre Zoé pour notre siège, se souvient Benoît...