L’interlocuteur unique, un impératif à l’international

Au-delà de la baisse des coûts, l’un des intérêts de la démarche transfrontalière reste la réduction du nombre d’intermédiaires entre constructeurs, loueurs et clients pour fluidifier les rouages.

- Magazine N°178
789

« Chez Mercedes, nous proposons à tous nos grands comptes internationaux un interlocuteur unique. Au lieu d’avoir plusieurs contacts dans chaque pays, le client s’adresse à nous directement pour gérer l’ensemble de ses démarches. Il n’a qu’un numéro à appeler en cas de problème, une seule personne à qui s’adresser », détaille Franck Damoutte, Corporate International Manager.

Cette particularité propre à la dimension internationale des flottes met justement en avant la fonction des « International Key Account Managers » (IKAM) chez les constructeurs, ces « super-managers » capables de gérer plusieurs contrats dans différents pays...

PARTAGER SUR