LLD à la hausse chez Opel

Face aux statistiques de ventes aux sociétés publiées dans notre dernier numéro, Philippe Peyrard, Directeur des ventes sociétés de General Motors apporte un commentaire instructif à l’égard de la répartition de ces ventes par grandes catégories de clients.

- Magazine N°117
490

Nous avions indiqué, dans notre dernier numéro, que « GM avait perdu la moitié de ses ventes réalisées sur le segment de la LLD ». Pour Philippe Peyrard, Directeur des ventes sociétés et véhicules utilitaires de General Motors, ce commentaire n’est pas exact car les chiffres et les statistiques que nous avons pris en compte font mal la distinction entre ventes aux entreprises, ventes aux loueurs longue durée et ventes aux loueurs courte durée.

En effet, ces statistiques qui émanent des constructeurs euxmêmes, mélangent quelque peu ces trois segments de ventes aux sociétés. Ainsi, précise Philippe Peyrard, « les volumes de ventes à des loueurs longue durée tels que Parcours ou Logéroute avec lesquels nous travaillons, sont enregistrés dans la catégorie location courte durée. A l’inverse, les véhicules des nombreuses sociétés qui souhaitent voir apparaître leur nom sur les cartes grises de leur parc en LLD sont enregistrés dans la catégorie des ventes aux entreprises et non en LLD. »

C’est d’autant plus vrai avec la hausse importante subie par la taxe sur les cartes grises dans certaines régions, et en particulier, en région parisienne. Au total, GM France a bien enregistré une progression de 7 % de ces ventes aux entreprises en 2005, dont une progression de + 28 % en LLD due aux utilitaires (+ 65 %) mais également aux voitures particulières (+ 7 %).