LLD : + 4,96 % au deuxième trimestre 2019

Selon les chiffres du syndicat des entreprises des services automobiles en LLD et des mobilités (Sesamlld), 172 357 véhicules légers ont été immatriculés en location longue durée au deuxième trimestre 2019, soit + 4,96 % comparé au deuxième trimestre 2018.

1118
Location longue durée (LLD)
©welcomia / 123RF Banque d'images

En détail, 135 713 VP et 36 644 VUL ont été immatriculés en LLD, soit respectivement + 4,1 % et + 10,1 %. À noter également que la location longue durée a représenté 58,6 % du marché des flottes d’entreprise au deuxième trimestre 2019, contre 59,2 % au deuxième trimestre 2018. En parallèle, 101 798 restitutions ont été déclarées ce dernier trimestre. Au total, le parc de véhicules légers circulant en LLD atteint ainsi 1 417 089 unités, contre 1 350 242 unités à la fin du deuxième trimestre 2018, soit une hausse de 4,9 %.

Côté motorisations, les véhicules électriques et hybrides ont atteint 5 % des immatriculations en avril 2019. Les chiffres révèlent également un recul du diesel qui représentait 74 % des immatriculations LLD en avril 2018, contre seulement 63 % en juin 2019 selon Sesamlld. Inversement, la part des véhicules essence est passée de 23 % en avril 2018 à 32 % en juin 2019. L’essor de l’essence a entraîné une hausse des émissions moyennes de CO2 des véhicules immatriculés, passées de 111,1 g/km à 114,69 g/km au deuxième trimestre entre 2018 et 2019, même si elles restent inférieures de 3,1 % à celles du marché automobile global.

La tendance touche toutefois principalement les VP, avec 55 % de diesel et 39 % d’essence immatriculés en LLD en juin 2019, contre respectivement 68 % et 28 % en avril 2018. « Les immatriculations des VU et VS en LLD restent structurellement tournées vers le diesel », rappelle Sesamlld, avec une part de 93 % en juin 2019, stable par rapport à avril 2018 (94 %).