Location longue durée : – 10,35 % en février 2022

Selon le syndicat des entreprises des services automobiles LLD et des mobilités (Sesamlld), 40 027 véhicules légers ont été immatriculés en location longue durée en février 2022, soit - 10,35 % par rapport à février 2021.
1727
véhicules en LLD en février 2022
© Sesamlld

Le marché de la LLD a représenté 29,2 % des immatriculations totales en février 2022, avec 40 027 véhicules particuliers (VP), utilitaires (VUL) et de société (VS) immatriculés. Un nombre en baisse de 10,35 % par rapport à février 2021. Parmi ces immatriculations en LLD en février 2022, 58,9 % concernaient des véhicules d’entreprise, selon le Sesamlld. Le même mois, le marché automobile a reculé de 14,93 %. En effet, 137 105 véhicules légers (VL) ont été immatriculés en février 2022, contre 161 176 VL en février 2021.

En termes de motorisations, la part des immatriculations des véhicules diesel en LLD a continué sa chute. Elle a représenté 40,33 % des immatriculations en février 2022, contre 51,8 % en 2021. Le Sesamlld a recensé 16 144 VL diesel en LLD en février 2022, soit près de 7 000 unités de moins par rapport à février 2021.

Les autres motorisations gagnent du terrain

En revanche, la part des immatriculations de véhicules essence a légèrement augmenté en février 2022, avec 12 321 unités. De fait, un véhicule sur trois immatriculé en LLD fonctionne à l’essence (30,78 %). Et « plus d’un véhicule sur sept en LLD se décline en électrique ou en hybride rechargeable », constate le Sesamlld.

Dans le détail, 5 965 véhicules électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculés en LLD en février 2022 (14,90 %). Ce chiffre atteignait 4 814 unités en février 2021 (10,78 %). En parallèle, les hybrides simples ont pesé 12,13 % des immatriculations de VL en février 2022 avec 4 857 unités, contre 8,81 % en 2021 (3 932).

De même, le volume des véhicules fonctionnant aux énergies alternatives (E85, hydrogène, GPL, GNV, etc.) « a presque été multiplié par cinq en un an », avance le syndicat. Ces énergies alternatives ont ainsi bondi de 0,35 % à 1,85 % de part de marché, soit de 155 à 740 unités. « Cette hausse tient essentiellement à la croissance des véhicules E85 (full E85 ou hybride) et à bicarburation “ essence-GPL ” », précise le Sesamlld. Un constat déjà fait en janvier 2022.