LLD : un troisième trimestre en demi-teinte

C’est dans un contexte globalement défavorable pour le marché automobile que l’activité de location longue durée (LLD) a enregistré 93 319 mises à la route au cours du troisième trimestre 2012, selon le dernier rapport du Syndicat national des loueurs de voitures en longue durée (SNLVLD).

424

Ce chiffre traduit un recul de 3,3 % des mises en circulation par rapport au trimestre précédent, et une baisse de 4,8 % comparé au troisième trimestre 2011. Pour expliquer ce ralentissement, le SNLVLD souligne le développement exceptionnel du marché de la LLD l’an passé, qui avait bénéficié « de nombreux retours de contrats prolongés au plus dur de la crise ».

En 2012, l’attentisme des professionnels, indécis à renouveler leurs contrats en raison des incertitudes sur une nouvelle fiscalité défavorable au diesel, joue en défaveur de la LLD. Cependant, cette activité reste la seule branche automobile à afficher une croissance de 0,6 % sur les neufs premiers mois de l’année, avec au total 309 552 mises en circulation.

Coté VUL, la LLD n’a pas résisté à la morosité générale, avec un plongeon des mises en circulation au troisième trimestre à hauteur de 9,8 %. Le segment des VU vient nuancer le bilan, avec des mises à la route qui se stabilisent à 95 874 unités, à la hausse de 0,2 %.

Malgré ces chiffres, la LLD semble tout de même séduire sur la durée un nombre grandissant d’entreprises, avec une augmentation constante de son parc : depuis fin 2011, il compte 15 650 véhicules supplémentaires, soit une croissance de 1,4 %.La Renault Clio arrive en tête du top 10 des modèles les plus mis à la route, suivie de la Peugeot 208 et de la Citroën C3.

PARTAGER SUR