Publi-Communiqué

LMD : un modèle budgétaire vertueux

Face à la courte durée, la moyenne durée met en avant la compétitivité de ses tarifs. Pour une citadine et avec un kilométrage équivalent, un acteur spécialisé évalue à 650 euros le loyer mensuel en courte durée contre 420 en moyenne durée et 350 en longue durée.

630
LMD : un modèle budgétaire vertueux

De son côté, la filiale française d’un groupe agroalimentaire présent à l’international a récemment réalisé ses propres calculs pour vérifier la pertinence économique de ce modèle. Son comparatif entre la courte, la moyenne et la longue durée établit des coûts mensuels par véhicule de, respectivement, 870, 530 et 492 euros. Selon la responsable de cette flotte, la moyenne durée génère réellement des économies substantielles face à la location courte durée.

Ces comparatifs n’intègrent pas non plus les coûts administratifs liés à la gestion de la courte durée. La réservation, le suivi des notes de frais et des factures mobilisent le responsable de la flotte dont le temps est compté. Avec la moyenne durée, il s’appuie au contraire sur son prestataire pour obtenir un reporting complet à partir duquel il peut se consacrer à l’analyse. La gestion technique s’estompe au profit d’une mission stratégique plus gratifiante pour le responsable et plus rémunératrice pour l’entreprise.

La moyenne durée s’avère aussi plus économique que la location longue durée si l’entreprise décide de résilier son contrat avant son terme. Les indemnités de restitution alourdissent de fait le coût global et annulent tout ou partie de la différence de loyer entre longue et moyenne durée.

PARTAGER SUR