Publi-Communiqué

LMD : une réponse aux besoins des RH

Pour équiper en véhicules des intérimaires, opter pour la location courte durée suppose un coût prohibitif ; et en l’absence d’un reporting détaillé, l’entreprise rencontre souvent des difficultés pour suivre avec précision ses dépenses automobiles.

719
LMD : une réponse aux besoins des RH

Si l’entreprise choisit la location longue durée, elle devra payer des pénalités élevées en cas de restitution anticipée. Efficace économiquement, la location moyenne durée permet de suivre avec précision les dépenses et d’alléger la gestion, en bénéficiant des services proposés par les prestataires.

Pour certains acteurs, la progression de la moyenne durée n’est pas liée aux difficultés économiques rencontrées par de nombreuses entreprises. Cette formule s’inscrit dans l’évolution des orientations stratégiques des ressources humaines qui multiplient les contrats à durée déterminée et font de plus en plus appel à l’intérim. Indépendamment de la crise économique, un nouveau besoin de mobilité émerge. Et la crise peut même avoir un impact négatif sur le développement de la moyenne durée : si une entreprise met en place des mesures de restriction budgétaire, elle ne va pas s’intéresser à cette formule, mais utiliser des véhicules non attribués de sa flotte en longue durée.

La location moyenne durée se présente aussi comme une solution pour assurer la mobilité des collaborateurs en attente de la livraison de leur véhicule de fonction. Elle offre également un recours quand le véhicule attitré est immobilisé à la suite d’un accident ou bien d’une panne.

PARTAGER SUR