Publi-Communiqué

L’objectivité face au véhicule électrique

Précurseur sur l’électrique, ALD Automotive a conçu une offre de LLD pour répondre à la demande de ses clients. Sans renoncer à sa mission de conseil et en privilégiant la transparence.

683
L’objectivité face au véhicule électrique

« Même si la communication autour du véhicule électrique a précédé son développement réel, nous savions que nos clients s’y intéresseraient. » Didier Blocus, responsable développement véhicules électriques d’ALD Automotive, explique ainsi la création d’une fonction spécifique pour suivre l’actualité de cette technologie. Pour la filiale de la Société Générale, la motorisation électrique est loin d’être une découverte récente : ses équipes avaient déjà testé la génération précédente apparue au début des années 2000.

Des usages précis pour l’électrique

« Aujourd’hui, l’électrique n’est plus simplement une vitrine mise en avant par les constructeurs sur les salons, explique Didier Blocus. Les premiers modèles sont disponibles et une trentaine vont être lancés d’ici à 2013. » Pour ALD Automotive, le véhicule électrique ne se substituera pas aux modèles thermiques dans les années qui viennent, mais trouvera sa place pour des utilisations précises. Dans cet esprit, le spécialiste de la LLD et du fleet management a déjà livré plusieurs exemplaires.

« Nos équipes en étudient l’usage et les coûts à la loupe avec nos clients, reprend Didier Blocus. Pour un kilométrage donné et un retour quotidien sur site, l’électrique a une légitimité. » Et si l’électrique ne trouve pas sa place au sein d’une flotte, ALD Automotive exerce sa mission de conseil et oriente le choix de ses clients vers un modèle thermique adapté. L’objectivité demeure l’un des critères de base pour renforcer la confiance des clients et instaurer des relations dans la durée.

Reste une interrogation de taille : le comportement des véhicules électriques sur le marché de l’occasion dans deux à trois ans. Mais ALD Automotive a décidé d’accompagner le développement de cette nouvelle technologie en prenant un risque mesuré sur les valeurs résiduelles. Une stratégie responsable pour une mobilité durable.

PARTAGER SUR