Location longue durée : – 14,59 % en juin 2022

Selon les chiffres du Sesamlld, les immatriculations en location longue durée (LLD) ont concerné 50 841 véhicules légers en juin 2022, soit 14,59 % de moins qu'en juin 2021.
1158
location longue durée juin 2022
50 841 véhicules légers ont été immatriculé en LLD en juin 2022. ©Sesamlld

D’après le Sesamlld, 50 841 véhicules légers (VL) ont été immatriculés en location longue durée en juin 2022. Cela a représenté 25,6 % des immatriculations totales. Soit une baisse de 14,59 % par rapport à juin 2021 (59 525 VL immatriculés, 25,5 % du total). Le syndicat avait enregistré une baisse de 25,7 % en avril 2022, par rapport à avril 2021.

Pour le Sesamlld, le marché entreprises « résilient », dans « un contexte géopolitique tendu », contribue à une certaine stabilisation de la répartition des immatriculations. Ainsi, les véhicules d’entreprise constituent 57,5 % des immatriculations en LLD. Mais « la pénurie d’offre se poursuit à travers des délais de livraison conséquents », souligne le Sesamlld. Résultat : « le reste du marché automobile a reculé de 15,2 % par rapport à juin 2021 », pointe le Sesamlld.

Location longue durée en juin 2022 : le diesel en tête des immatriculations

Dans le détail, les véhicules diesel sont restés les plus immatriculés en LLD : 21 187 VL en juin 2022, soit 41,7 % des immatriculations. L’essence a emboîté le pas au diesel, à 28,4 % (14 464 VL). Les VL électriques et hybrides rechargeables ont occupé la troisième place, tout comme en juin 2021, cette fois à 14 % et 7 117 VL (- 1,7 %).

Pas d’évolutions marquantes en juin 2022, par rapport à juin 2021, en termes d’énergies, pour la LLD des VL © Sesamlld

La proportion de VL hybrides simples s’est faite plus importante (+ 3,5 %) qu’en juin 2021, avec 7 050 immatriculations en LLD (13,9 % du total). À seulement 2 % (1 023 VL), les autres énergies (E85, hydrogène, GNV, etc.) demeurent encore peu sollicitées (2,6 % en juin 2021).