Location longue durée : le courant passe

Alors qu’entreprises et collectivités s’intéressent de plus en plus aux véhicules électriques, les loueurs longue durée jouent la carte de l’accompagnement. Avec pour objectif de bien définir en amont les usages de l’électrique, ses avantages et ses limites. Sans négliger non plus la rentabilité économique de ces modèles et leur apport en termes d’image.

- Magazine N°240
1838
Location longue durée véhicules électriques - Volkswagen e-Golf de la Préfecture de police
Suite à un appel d’offres lancé en 2017, la Préfecture de police de Paris a fait entrer dans sa flotte une vingtaine de véhicules électrique et hybrides, des e-Golf et des Passat GTE, avec un forfait kilométrique de 2 000 km par mois.

Du côté des loueurs, le véhicule électrique se veut indéniablement un marché d’avenir. « La part de l’électrique dans les flottes continue sa progression. C’est une progression douce mais le véhicule électrique s’installe durablement, pointe Guillaume Maureau, directeur général adjoint d’ALD Automotive France. Dans le groupe, le nombre total de véhicules électriques s’élève à 10 000 unités dont 2 000 déjà en LLD. »

Chez le concurrent Arval, l’électrique représente 1 % du parc. « Notre ambition est de dépasser les 10 % de voitures électriques et hybrides d’ici 2020 », indique Jean-François Codina, directeur des nouvelles mobilités chez Arval...

PARTAGER SUR