L’Opel Astra revoit ses moteurs

Pour son restylage à mi-parcours, l’Astra, la compacte d’Opel troque ses moteurs General Motors par des moteurs… GM !

535
Opel Astra

Vous pensiez qu’Opel profiterait de son rachat il y a deux ans par le Groupe PSA pour s’équiper des excellents groupes motopropulseurs du lion, comme avec sa nouvelle Corsa ou comme pour ses utilitaires Zafira (voir l’essai) et autre Combo ? Raté ! Alors que la citadine à l’éclair est bâtie sur la plate-forme CMP de la Peugeot 208 ou de la DS 3 Crossback, l’Astra demeure une compacte conçue et fabriquée par General Motors qui fournissait naturellement les moteurs et les boîtes. Et pas que. Pas question de tout bouleverser quatre ans après la naissance de l’Astra et il faudra attendre 2021 pour que celle-ci adopte la plate-forme EMP2 des 308 ou 3008. L’occasion aussi de rapatrier sa fabrication polonaise dans l’usine historique allemande de Rüsselsheim.

Des 3-cylindres tout nouveaux !

Le plus étonnant dans cette histoire, mais elle était écrite d’avance en raison de l’obligation de conformité à l’Euro 6 et au WLTP, c’est que cette Astra adopte toute une gamme de véritables nouveaux moteurs 3-cylindres, tout beaux tout neufs ! Il s’agit en essence des 1.2 l de 110 ch (à partir de 101 g en NEDC et 120 g en WLTP) et 1.5 l de 145 ch (110 g en NEDC et à partir de 132 g en WLTP) ; ces derniers abaissent nettement la consommation moyenne de la voiture, jusqu’à 19 % selon Opel. En diesel, le 1.5 l 3-cylindres également développe 105 ch pour 260 Nm de couple (96 g en NEDC et à partir de 117 g en WLTP) ou 122 ch et 300 Nm (à partir de 110 g en NEDC et 130 g en WLTP). Une belle palette qui sera abandonnée dans trois ans. La commercialisation débutera cet été pour des livraisons à la rentrée. Les prix ne sont pas encore connus.