L’Opel HydroGen4 à l’essai en Europe

Après avoir mis à la route une centaine de véhicules à pile à combustible HydroGen4 aux Etats- Unis et en Asie, GM/Opel décline son programme d’essai zéro émission en Europe.

- Magazine N°145
403
L’Opel HydroGen4

Depuis décembre, neuf sociétés, parmi lesquelles Adac, Allianz, Coca-Coca, Hilton, Linde, Schindler, Axel Springler, Total et Veolia effectuent en Allemagne un test grandeur nature. Financé par le ministère allemand des Transports, de l’Aménagement et de la Ville, dans le cadre du Clean Energy Parnership (CEP), ce projet doit permettre « d’évaluer l’utilisation du carburant hydrogène au quotidien dans les transports routiers », précise le constructeur dans son communiqué. Côté technique, cette 4ème génération de véhicule à pile à combustible, capable de démarrer et fonctionner à des températures inférieures à zéro, emploie 440 cellules. En combinant l’hydrogène et l’oxygène, la PAC génère une puissance de 73 kW d’électricité permettant au véhicule de franchir le 0 à 100 km/h en environ 12 s et à une vitesse maxi de 160 km/h. Le HydroGen4 est également équipé d’une batterie tampon de 1,8 kWh qui stocke l’énergie du système de freinage régénératif et assume les crêtes de consommation. Il dispose de 3 réservoirs de 4,2 kg d’hydrogène à une pression de 700 bars, soit assez pour parcourir 320 kilomètres.

A noter enfin que tous les véhicules sont équipés d’un système de communication sans fil qui permet aux ingénieurs de disposer dans un serveur d’un ensemble de données collectées sur les véhicules. Quant à l’entretien des véhicules, il sera effectué dans une concession Opel classique à Berlin, dotée du personnel et de l’outillage adaptés à l’entretien des voitures à pile à combustible.