Ghita Benmoussa, L’Oréal : « Il reste des freins à lever avec l’électrique »

Avec son programme Green Move, L’Oréal s’est fixé des objectifs ambitieux pour sa flotte. Mais le spécialiste des cosmétiques pointe les limites de l’électrification des véhicules.

- Magazine N°260
499
Recharge électrique
(c) Nuno

Ghita Benmoussa est Global sourcing category manager – Mobility chez L’Oréal.

« En France, 70 % du parc roulant sera en énergies alternatives d’ici 2025 et nous nous engageons à ne plus avoir aucun diesel dans notre parc mondial d’ici fin 2023. À l’échéance 2030, nous comptons réduire nos émissions de CO2 de 50 % en intensité par conducteur par rapport à 2016. Pour y parvenir, le groupe mise sur l’électrique et les hybrides en prenant en compte les usages des conducteurs. Nous poussons aussi en parallèle des solutions alternatives de mobilité, telles que le crédit mobilité, le “cash allowance“, l’autopartage ou le “private leasing“.

Reste à...

PARTAGER SUR