Ludovic Goëta, Directeur général adjoint d’Eris : « La gestion de notre flotte mobilisait trop de temps et d’investissement »

Spécialiste de l’installation et de la maintenance de systèmes de protection contre les incendies, Eris emploie 150 collaborateurs et est à la tête d’une flotte de 60 véhicules composée principalement d’utilitaires légers de la marque Renault. Ludovic Goëta, directeur général adjoint, explique pourquoi il a confié le financement et l’entretien de sa flotte à Arval.

- Magazine N°155
831

Nous avons basculé notre flotte en location depuis un an. A l’origine, notre flotte était financée en achat et nous gérions l’entretien en interne. Ce poste est très important et génère des coûts indirects pour l’entreprise. Nous faisions appel à un seul fournisseur, un garage agréé Renault qui était implanté à proximité de nos bureaux. Mais l’entreprise s’est développée, notre flotte s’est renforcée et nous avons lancé un appel d’offres pour l’entretien en précisant les taux horaires des prestations principales. Quatre garages ont répondu et nous n’en avons retenu que deux. Le garage avec lequel nous avions l’habitude de travailler auparavant répondait à notre cahier des charges et nous avons continué à lui confier la moitié des opérations d’entretien de notre flotte. Avec ces deux prestataires, nous étions tranquilles quant à la garantie du constructeur puisqu’ils sont tous les deux agréés par Renault. Cette solution nous a permis de réaliser des économies, mais la gestion est devenue trop complexe.

A l’usage, nous avons réalisé que l’achat et la gestion de notre flotte mobilisaient trop de temps et d’investissement. Deux personnes s’occupaient à plein temps de notre flotte. Nous avons décidé de basculer en location et nous avons lancé un appel d’offres remporté par Arval qui était le plus compétitif en terme de prix. Nous sommes plutôt satisfaits de cette solution. Sur la partie financière, nous n’avons pas réalisé d’économies, mais les prix compétitifs obtenus sur l’entretien nous ont permis de rentabiliser l’opération. Arval nous demande d’entretenir nos véhicules dans des garages agréés. Nous continuons de travailler avec notre ancien prestataire, mais cela nous coûte désormais moins cher. Passer par l’intermédiaire d’Arval nous permet de bénéficier des conditions favorables obtenues grâce aux volumes négociés au niveau national.

Aujourd’hui, deux personnes suivent encore la flotte, mais cette activité ne représente plus qu’une partie de leurs attributions. En résumé, notre choix initial était cohérent par rapport au périmètre restreint de notre flotte. Mais avec le développement de notre activité et avec le renforcement de notre flotte, nous avons bien fait de basculer en location avec services.

PARTAGER SUR