Mairie de Paris : éradiquer le diesel

En cohérence avec les règles qu’elle impose à ses administrés, la mairie de Paris tourne le dos au diesel et favorise les motorisations essence au sein de sa flotte de près de 2 500 véhicules, dont 1 500 VUL et poids lourds. Avec, à brève échéance, l’électrique en ligne de mire quand cette énergie se veut compatible avec les différents usages.

- Magazine N°228
2693
Véhicules électriques de la mairie de Paris
Véhicules électriques de la mairie de Paris

En matière de gestion de flotte, les méthodes des collectivités territoriales et des entreprises du privé diffèrent sur de nombreux points. Tout d’abord, les premières privilégient l’achat à la LLD quand l’inverse reste la règle pour les secondes.

De plus, quand les entreprises du secteur privé conservent leurs véhicules trois à quatre ans, les collectivités territoriales et les administrations peuvent les garder plus de sept ans. La mairie de Paris illustre parfaitement bien ces particularités. À la tête de 2 492 VP, VUL, poids lourds et deux-roues, elle affiche une durée de possession de sept à neuf ans.

« Pour une bonne gestion, explique...

PARTAGER SUR