Marc Thiollier, Accenture France : « L’auto-partage permet une meilleure utilisation du parc automobile »

Trois questions à Marc Thiollier, directeur général d’Accenture France.

- Magazine N°162
1071
Marc Thiollier, directeur général d’Accenture France

Pourquoi avoir souscrit la prestation Alphacity d’Alphabet ?

Dès le milieu de la décennie 1990, Accenture a été l’un des pionniers des bureaux partagés en France. L’autopartage constitue une nouvelle manifestation de la culture d’innovation qui imprègne notre entreprise. Par ailleurs, nous sommes engages a l’échelle mondiale dans une politique de meilleure gestion environnementale.

Comment fonctionne l’auto-partage ?

Quand nos salaries ont des rendez- vous d’affaires en région parisienne et que les transports en commun ne représentent pas le moyen le plus aise de s’y rendre, le service d’auto-partage leur offre une alternative simple et qui repose sur une meilleure utilisation du parc automobile de l’entreprise. A ce propos, il faut savoir qu’une voiture reste en moyenne 95 % du temps en stationnement…

Quels sont les bénéfices de cette démarche ?

Les salariés sont ainsi plus nombreux a profiter de ce service, tandis que le nombre de véhicules nécessaires est divise par un facteur de cinq a dix, ce qui va dans le sens d’une réduction de l’empreinte carbone de notre entreprise. Enfin, financièrement, il est plus avantageux que les salariés se servent de ces véhicules pour de courts déplacements. Au final, tout le monde y gagne : les employés, l’entreprise et l’environnement.

De gauche à droite, Marc Thiollier, directeur général du cabinet de conseil Accenture en France, et Stéphane Crasnier, chef du département Alphabet France.
De gauche à droite, Marc Thiollier, directeur général du cabinet de conseil Accenture en France, et Stéphane Crasnier, chef du département Alphabet France.
PARTAGER SUR