Marché du VI 2019 : une croissance historique au premier semestre

Les résultats semestriels 2019 du marché du VI ont été dévoilés récemment : la tendance est positive avec des volumes de ventes historiques tant sur le marché européen que français.

472
marché du VI 2019

Publiés le 27 juin dernier, les résultats de l’étude du premier semestre 2019 de l’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI) de BNP Paribas Rental Solutions, portant sur les secteurs du transport routier de marchandises (TRM) et du véhicule industriel (VI), montrent qu’à mi-2019 le marché du VI se positionne à un très bon niveau.

Un marché du VI et VUL en pleine croissance à mi-2019

En détail, le marché du VUL hexagonal continue sa progression avec une hausse de + 2,9 % sur la base de douze mois glissants depuis mai 2018, avec notamment un pic à près de 48 000 immatriculations en mars et un total de 470 000 immatriculations de mai 2018 à mai 2019.

En France, d’avril 2018 à avril 2019, le CCFA a enregistré 56 999 immatriculations de VI de plus de 3,5 t, hors cars et bus, soit + 7,9 %. Les immatriculations de VI de plus de 5 t se situent aussi à un très haut niveau. En mars et en avril 2019, plus de 5 000 véhicules ont été immatriculés chaque mois. De plus, sur la base de douze mois glissants depuis mai 2018, 57 449 immatriculations ont été réalisées, un résultat quasi équivalent au record de 2008.

Pour sa part, le marché des tracteurs continue sa progression avec + 14,3 % sur les cinq premiers mois de 2019 soit 14 037 immatriculations. Sur la même période, le marché des porteurs a aussi eu le vent en poupe, et ce dans toutes les catégories à part celle des frigorifiques qui recule de 6,5 %. La progression du marché des porteurs s’affiche à 14,1 % pour 11 363 unités immatriculées. Quant au marché de la semi-remorque et de la remorque carrossée, 2018 a vu 28 245 remorques et semi-remorques immatriculées, en progression de 14,3 % et la hausse est encore de 8,6 % sur les cinq premiers mois de 2019.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Le marché du VI européen tout aussi actif

De son côté, le marché européen du VI et du VUL connaît un rythme très élevé. Avec près de 140 000 immatriculations, le marché du VI de plus de 3,5 t en Europe a bien débuté avec une progression de 5 % sur les quatre premiers mois de 2019 par rapport à la même période de 2018. Sur douze mois glissants à fin avril 2019, le marché européen s’approche des 400 000 immatriculations, ce qu’il n’a plus connu depuis 2008 où il avait passé la barre des 430 000 unités. Outre la France, l’Allemagne a enregistré des hausses substantielles avec une croissance de 13 % sur 4 mois et près de 100 000 unités sur douze mois glissants à fin avril 2019. Le marché allemand est d’ailleurs en croissance quasi permanente depuis 2014.