Marché européen : les immatriculations en hausse de 9 % en avril

D’après les statistiques de l’ACEA, les ventes de véhicules particuliers neufs ont progressé de 9,1 % en avril. Sur le premier quadrimestre, le marché a gagné 8,5 %.

555
Marché européen : les immatriculations en hausse de 9 % en avril

Et de 32 ! Pour le 32e mois consécutif, les ventes de véhicules neufs en Europe ont donc affiché un solde positif en avril avec 1 273 733 immatriculations. Ce chiffre, en progrès de 9,1 % sur un an, marque aussi une première : « C’est le résultat le plus élevé en termes de volume depuis avril 2008, juste avant la crise économique qui a frappé l’industrie automobile », a expliqué l’ACEA.

Dans le détail, le marché a pu s’appuyer sur l’Espagne (+ 21,2 %) et l’Italie (11,5 %), seuls pays parmi les grands marchés à enregistrer une croissance à deux chiffres. L’Allemagne (+ 8,4 %), la France (+ 7,1 %) et dans une moindre mesure le Royaume-Uni (+ 2 %) ont également contribué à cette performance.

Volkswagen au ralenti, Fiat surperforme

Du côté des constructeurs, le groupe Volkswagen a connu un mois contrasté. À l’image de son début d’année 2016, la marque emblème VW a enregistré une hausse de ses ventes de seulement 2,7 % sur cette période à 152 619 unités. Pire, depuis janvier, le constructeur a vu ses immatriculations croître d’à peine 0,4 % à 572 654 unités.  Tout le contraire d’Audi (+ 10,3 % en avril) et Skoda (+ 7,6 % en avril) qui ont tiré les immatriculations, tandis que Seat (+ 2 %) est resté stable.

Sur une pente positive depuis début 2016, le groupe FCA a confirmé sa bonne forme en avril. Ses immatriculations ont augmenté de 14,3 % à 88 373 unités. Un score qui permet à l’alliance de Fiat et Chrysler de devancer Ford à la quatrième place du classement sur la période. Les constructeurs premium allemands ont aussi tiré leur épingle du jeu avec des immatriculations en augmentation de 11,9 % pour BMW et 21,2 % pour Daimler.

Renault a connu une progression de ses ventes de 5,1 % à 130 678 immatriculations, portée en grande partie par la marque au losange (+ 8 %), tandis que Dacia a connu un coup d’arrêt avec un repli de ses mises à la route de 1,5 %. PSA a enregistré pour sa part une hausse de 6,2 % de ses ventes. En cause, la faiblesse de DS qui a vu ses mises à la route reculer de 13,6 % tandis que Peugeot (+ 7,5 %) et Citroën (+ 7,1 %) ont connu un bon mois.

Un premier quadrimestre positif

À l’issue du premier quadrimestre, les ventes de véhicules neufs en Europe sont en progrès de 8,5 % à 5 094 026 unités. Le marché a notamment pu compter sur les fortes poussées de l’Italie (+ 18,6 %) et de l’Espagne (+ 10,3 %), mais aussi sur celles de la France (+ 7,9 %) et de l’Allemagne (+ 5,6 %). Et, dans une moindre mesure, du Royaume-Uni (+ 4,4 %).

PARTAGER SUR