• Mots clés connexes
  • ACEA

Marché européen : un premier semestre convaincant

D’après les données de l’ACEA, les ventes de véhicules particuliers neufs ont progressé de 9,4 % durant le premier semestre 2016. En juin, elles ont augmenté de « seulement » 6,9 %. 

589
Marché européen : un premier semestre convaincant

Et de 34 ! Pour le 34e mois consécutif, le marché européen des véhicules neufs a enregistré une nouvelle hausse de ses volumes, avec 1 459 508 unités écoulées en juin dernier. Le marché a ainsi progressé de 6,9 % sur un an, le ramenant « à un niveau proche de juin 2007 », a précisé l’l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA). Sur le seul premier semestre 2016, la reprise des ventes a été encore plus flagrante, avec 7,8 millions de VN mis à la route, soit un chiffre en hausse de 9,4 % par rapport à la même période en 2015.

Dans le détail, le marché a pu s’appuyer sur des progressions à deux chiffres en Italie (+ 19,2 %) et en Espagne (+ 12,5 %) mais aussi sur une nette croissance en France (+ 8,3 %) et en Allemagne (+ 7,1 %). Le Royaume-Uni a, pour sa part, connu un début d’année 2016 plus modeste avec une augmentation de « seulement » 3,2 % de ses immatriculations.

Volkswagen en berne, FCA cartonne

Du côté des constructeurs, si le groupe Volkswagen a vu ses ventes augmenter de 4,5 % sur cette période, à 1 855 323 unités, sa part de marché enregistre un repli de 1,1 point, à 23,7 %. Il faut dire que la marque étendard, Volkswagen, a à peine progressé avec seulement + 0,8 % à 875 380 unités, très certainement impactée par le scandale des moteurs truqués. Si les marques Audi (+ 11,2 %) et Skoda (+ 10 %) ont porté les ventes du groupe, Seat a pour sa part connu un coup d’arrêt avec des mises à la route en repli de 1,6 %.

À l’inverse de VW, le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobile) a, lui, connu un premier semestre pour le moins satisfaisant. En effet, le groupe a vu ses immatriculations de VP neufs croître de 17,2 % à 543 890 unités, porté par la marque Fiat (+ 17,9 %), mais aussi et surtout par Jeep (+ 24,5 % à 53 555 unités). La période s’est également avérée propice pour les marques premium allemandes. Dans le détail, les mises à la route de BMW ont augmenté de 14,3 %, à 512 336 unités, tandis que celle de Daimler ont progressé de 15,3 %, à 465 318 unités.

Renault tout proche de PSA !

Deuxième constructeur continental, le groupe PSA a, lui, traversé un premier semestre difficile. Si ses immatriculations ont sensiblement grimpé de 6,4 % à 816 610 unités, il a néanmoins perdu 0,3 point de part de marché, à 10,4 %. Dans le détail, Peugeot a progressé de 7,2 %, à 472 451 unités, et Citroën de 6,2 %, à 305 305 unités. DS de son côté a enregistré un repli de ses mises à la route de 1,3 %, avec 38 854 VN écoulés.

Une situation dont le groupe Renault a su parfaitement tirer profit. En effet, le constructeur dirigé par Carlos Ghosn a vu ses immatriculations augmenter de 12,7 %, à 804 887 unités, durant les six premiers mois de 2016. Cette performance lui permet de se rapprocher de PSA avec 10,3 % de parts de marché. Côté marques, tandis que la marque au losange a ainsi enregistré un joli + 15 %, à 585 689 unités, Dacia a vu ses ventes de VP neufs croître de 6,8 %, à 219 198 unités. 

PARTAGER SUR