Le marché européen au ralenti en octobre

Le cabinet d’études Jato a constaté en octobre une légère baisse des immatriculations du marché européen, à 829 980 unités contre 834 464 au même mois de 2015, soit un recul de 0,5 %.

638
Le marché européen au ralenti en octobre

En Europe, les baisses les plus importantes se sont produites sur les marchés allemand et français à – 5,6 % et – 4,4 %. Mais la tendance depuis le début de l’année est restée à la hausse par rapport à l’année dernière avec 9 339 623 immatriculations, soit + 6,6 %. Cependant, Jato n’attend plus de progression notable des principaux marchés européens d’ici la fin de l’année : France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni.

Dans ce cadre, Volkswagen a maintenu sa position en tête des ventes européennes, malgré une baisse de 0,7 point de ses parts de marché, devant Renault-Nissan, qui a perdu 0,4 point, notamment en raison d’un recul de ses SUV et monospaces. Mais parmi les dix premiers constructeurs européens, c’est surtout le Groupe PSA qui a marqué une forte baisse de ses ventes en octobre, de l’ordre de 6 %. Un repli dû aux mauvais résultats de Citroën et DS, à – 10 % et – 27,2 %.

Du côté des modèles, les SUV et les grands monospaces sont restés les seuls modèles à tirer leur épingle du jeu avec des croissances respectives de 11,5 % et 4,5 %. À l’inverse, les voitures compactes comme la Golf ont vu leurs ventes chuter de – 21,7 %. À noter que sur ce segment, la Mégane a affiché de bons résultats à 35,8 % de progression de ses immatriculations. En revanche, les ventes de la plupart des modèles du segment B ont décliné, la Peugeot 208 a ainsi affiché une baisse de 2,8 %, à l’exception de la Fiesta à + 8,9 %.

Dans ce contexte de repli des ventes européennes, à noter aussi la progression des parts de marché des Renault Talisman et Peugeot 3008, respectivement à + 0,30 % et + 0,27 %.

PARTAGER SUR