Véhicules d’occasion : un bilan positif pour 2020 malgré la crise

Selon le baromètre d’AutoScout24, plateforme de petites annonces de véhicules d'occasion en Europe, le marché de l’occasion a plutôt bien résisté à la crise avec plus de 5,5 millions d’immatriculations en 2020.
4498
marché occasion autoscout24
Photo d'illustration (C) Claude Piscitelli-Flickr

« Au global, vu le contexte sanitaire, le bilan de l’année pour le marché des véhicules d’occasion reste très positif avec 5 518 281 immatriculations, soit 4,5 % de moins que 2019, année de tous les records », annonce AutoScout24, plateforme de ventes en ligne de véhicules. L’2020 se place donc entre 2014 et 2015 en termes de volume de ventes.

A contrario, le marché du neuf enregistre une chute historique de 25,48 %, avec seulement 1 650 139 immatriculations en raison de « la fermeture des usines, les problèmes de livraison et le report de décisions d’achat », précise AutoScout24. Ainsi, en 2020, il s’est vendu 3,34 VO pour 1 VN, contre 2,61 en 2019 (lire notre article).

Le marché de l’occasion a été marqué par quatre grandes périodes. « L’année 2020 avait bien débuté en janvier et février, analyse AutoScout24. Puis, les immatriculations de VO ont chuté de plus de 75 % lors du confinement. Au déconfinement, on note une forte reprise des ventes de véhicules d’occasion jusqu’en octobre. Enfin, le marché s’est relativement tenu en fin d’année avec un volume de 482 306 immatriculations en décembre 2020, soit + 1 % par rapport à décembre 2019 (- 3,6 % à jours ouvrables constants). Un volume bien meilleur qu’attendu. »

Progression des ventes de voitures d’occasion en 2019

Véhicules d’occasion Véhicules neufs VO/VN
2019 2020 Progression Progression jours ouvrables constants (JOC) 2019 2020 Progression Prog JOC
Janvier 444 845 499 814 + 12,4 % + 12,4 % 155 080 134 232 – 13,4 % – 13,4 % 3,72
Février 456 856 492 331 + 7,8 % + 7,8 % 172 443 167 784 – 2,7 % – 2,7 % 2,93
Mars 507 982 329 389 – 35,2 % – 38,1 % 225 818 62 668 – 72,2 % – 73,5 % 5,26
Avril 503 102 114 338 – 77,3 % – 77,3 % 188 197 20 997 – 88,8 % – 88,8 % 5,45
Mai 482 557 317 026 – 34,3 % – 27,0 % 193 948 96 310 – 50,3 % – 44,8 % 3,29
Juin 458 904 585 744 + 27,6 % + 15,5 % 230 967 233 820 + 1,2 % – 8,4 % 2,51
Juillet 565 205 634 841 + 12,3 % + 17,4% 172 228 178 982 + 3,9 % + 8,6 % 3,55
Août 420 871 484 231 + 15,1 % + 15,1 % 129 259 103 635 – 19,8 % – 19,8 % 4,67
Septembre 464 228 554 840 + 19,5 % + 14,1 % 173 444 168 291 – 3,0 % – 7,4 % 3,30
Octobre 531 737 583 207 + 9,7 % + 14,7 % 188 989 171 049 – 9,5 % – 5,4 % 3,41
Novembre 462 865 439 614 – 5,0 % – 9,8 % 172 735 126 048 – 27,0 % – 30,7 % 3,49
Décembre 478 052 482 906 + 1,0 % – 3,6 % 211 193 186 323 – 11,8 % – 15,8 % 2,59
Total 5 777 204 5 518 281 – 4,5 % – 5,2 % 2 214 301 1 650 139 – 25,5 % – 26,1 % 3,34

Source : AutoScout24


Des pertes surtout pour les groupes français

En 2020, toutes les marques françaises ont perdu en volume (- 5,9 % en moyenne par rapport à 2019) au profit des marques allemandes. Pourtant, Renault est restée la marque la plus vendue sur le marché de l’occasion avec une part de marché (PDM) de 20,3 %, suivie par Peugeot (18,4 %). Citroën a subi une perte importante (- 4,1 % de PDM) tandis que DS a progressé (+ 8,1 % de PDM).

Au global, le nouveau groupe PSA-FCA (Stellantis) a cumulé 37,8 % du marché global avec un volume de ventes d’occasion en baisse de 6,1 %, tandis que l’alliance Renault-Nissan-Dacia a perdu 5,3 %. Côté allemand, les parts de marché de Porsche et Mini ont augmenté respectivement de 10,8 % et 7,7 %.

Dans le top 25 des modèles les plus vendus, la Renault Clio, premier véhicule du marché de l’occasion, a perdu 8,4 % en volume de ventes, tout comme la famille Peugeot 205-208 avec – 6,6 %. En revanche, les immatriculations ont augmenté pour les : Peugeot 3008 (+ 3,8 %), Peugeot 2008 (+ 0,1 %), Mini One (+ 4,5 %), Dacia Sandero (+ 3,6 %) et Fiat 500 (+ 5,2 %).

Pour résumer, les berlines ont représenté les véhicules d’occasion les plus vendus en 2020 (57,4 %), suivies des SUV/TT (17,8 %) et des monospaces (15 %), loin devant les breaks (5,6 %) et les coupés/cabriolets (3,8 %).

Répartition des ventes de voitures d’occasion par marque

Marque Immatriculations 2019 Part de marché 2019 Immatriculations 2020 Part de marché 2020 Progression des immatriculations entre 2020- 2019 Progression part de marché 2020- 2019
Renault 1 189 328 20,59 % 1 118 785 20,27 % – 5,93 % – 1,52 %
Peugeot 1 061 690 18,38 % 1 017 670 18,44 % – 4,15 % + 0,35 %
Citroën 707 365 12,24 % 648 249 11,75 % – 8,36 % – 4,06 %
Volkswagen 440 226 7,62 % 428 037 7,76 % – 2,77 % + 1,79 %
Audi 226 107 3,91 % 223 480 4,05 % – 1,16 % + 3,48 %
BMW 228 533 3,96 % 223 113 4,04 % – 2,37 % + 2,21 %
Mercedes 216 786 3,75 % 209 101 3,79 % – 3,54 % + 0,98 %
Ford 210 946 3,65 % 200 875 3,64 % – 4,77 % – 0,31
Opel 190 968 3,31 % 173 118 3,14 % – 9,35 % – 5,09 %
Toyota 156 701 2,71 % 154 395 2,80 % – 1,47 % + 3,15 %
Fiat 163 274 2,83 % 153 887 2,79 % – 5,75 % – 1,33 %
Nissan 154 263 2,67 % 143 394 2,60 % – 7,05 % – 2,68 %
Dacia 130 701 2,26 % 134 364 2,43 % + 2,80 % + 7,63 %
Seat 79 171 1,37 % 76 952 1,39% – 2,80 % + 1,76 %
Mini 73 261 1,27 % 75 371 1,37 % + 2,88 % + 7,71 %
Kia 51 668 0,89 % 54 698 0,99 % + 5,86 % + 10,83 %
Hyundai 56 601 0,98 % 54 335 0,98 % – 4,00 % + 0,50 %
Suzuki 47 458 0,82 % 46 557 0,84 % – 1,90 % + 2,70 %
Skoda 37 712 0,65 % 37 966 0,69 % + 0,67 % + 5,40 %
Volvo 34 658 0,60 % 34 166 0,62 % – 1,42 % + 3,21 %
Alfa Romeo 36 332 0,63 % 32 719 0,59 % – 9,94 % – 5,72 %
Porsche 27 983 0,48 % 29 611 0,54 % + 5,82 % + 10,78 %
Land Rover 27 135 0,47 % 27 366 0,50 % + 0,85 % + 5,58 %
DS 25 665 0,44 % 26 499 0,48 % + 3,25 % + 8,09 %
Mazda 26 088 0,45 % 26 148 0,47 % + 0,23 % + 4,93 %
Total 5 777 204 94,46 % 5 518 281 94,39 % – 4,48 %
Marques françaises 2 958 383 51,21 % 2 784 684 50,46 % – 5,87 % – 1,45 %
Groupe Renault 1 474 292 25,52 % 1 396 523 25,3 % – 5,28 % – 0,83 %
Groupe PSA 2 217 645 38,39 % 2 083 337 37,75 % – 6,06 % – 1,65 %

Top des ventes de voitures d’occasion par modèle

Modèle Immatriculations 2019 Part de marché 2019 Immatriculations 2020 Part de marché 2020 Progression des immatriculations entre 2020- 2019
Renault Clio 390 995 6,8 % 358 160 6,5 % – 8,40 %
Citroën C3 204 640 3,5 % 199 197 3,6 % – 2,66 %
Citroën C4 187 935 3,3 % 157 583 2,9 % – 16,15 %
Volkswagen Golf 151 738 2,6 % 147 802 2,7 % – 2,59 %
Renault Twingo 150 796 2,6 % 145 858 2,6 % – 3,27 %
Renault Mégane 158 966 2,8 % 142 791 2,6 % – 10,18 %
Renault Scénic 164 303 2,8 % 141 148 2,6 % – 14,09 %
Peugeot 308 147 428 2,6 % 140 670 2,5 % – 4,58 %
Peugeot 206 147 263 2,5 % 132 615 2,4 % – 9,95 %
Peugeot 208 136 595 2,4 % 130 556 2,4 % – 4,42 %
Peugeot 207 103 225 1,8 % 98 789 1,8 % – 4,30 %
Volkswagen Polo 100 904 1,7 % 91 550 1,7 % – 9,27 %
Peugeot 3008 86 970 1,5 % 90 262 1,6 % + 3,79 %
Renault Captur 82 280 1,4 % 73 758 1,3 % – 10,36 %
Peugeot 307 80 385 1,4 % 71 734 1,3 % – 10,76 %
Peugeot 2008 70 801 1,2 % 70 839 1,3 % + 0,05 %
Ford Fiesta 68 266 1,2 % 64 730 1,2 % – 5,18 %
Opel Corsa 67 406 1,2 % 64 173 1,2 % – 4,80 %
Audi A3 65 032 1,1 % 63 067 1,1 % – 3,02 %
Mini Mini 55 525 1,0 % 58 002 1,1 % + 4,46 %
BMW Série 3 63 705 1,1 % 57 948 1,1 % – 9,04 %
Dacia Sandero 53 239 0,9 % 55 175 1,0 % + 3,64 %
Fiat 500 51 925 0,9 % 54 597 1,0 % + 5,15 %
Toyota Yaris 52 400 0,9 % 52 077 0,9 % – 0,62 %
Mercedes Classe A 52 097 0,9 % 51 683 0,9 % – 0,79 %
Total VO 5 777 204 45,4 % 5 518 281 44,3 % – 4,5 %

Des vieux diesel à la revente

« Le confinement a boosté les transactions entre particuliers », indique AutoScout24, expliquant que les clients se sont tournés vers des véhicules d’occasion plus âgés. La part de marché des véhicules d’occasion âgés de moins d’un an – pourtant en hausse ces dernières années – a affiché un repli en 2020 (- 1,7 point par rapport à 2019). Au contraire, les véhicules âgés de deux à cinq ans ont représenté le segment le plus important avec 25,2 % de PDM (+ 1,28 point par rapport à 2019). De même, les véhicules les plus anciens (segments d’onze à quinze ans et plus de seizeans) ont gagné des parts de marché (+ 0,5 point et + 0,7 point) par rapport à ceux d’âge moyen (six à dix ans ; – 0,7 point).

Côté énergies, les motorisations diesel ont perdu 3,2 points de PDM en 2020 par rapport à 2019, au profit des motorisations essence (+ 2,3 points) et hybrides (+ 0,6 point). Dans le détail, les immatriculations de véhicules diesel et essence récents (moins d’un an) ont reculé respectivement de 29,3 % et 23,6 %, au profit de véhicules diesel et hybrides les plus âgés (plus de 16 ans) en progression de 7 % et 153,8 %.

Le marché de l’occasion devrait « maintenir de bonnes performances » en 2021. AutoScout24 prévoit en effet que celui-ci « va revenir à son niveau de 2019, voire le dépassera. »

Répartition des ventes de voitures d’occasion par type de motorisation et par âge

  Gazole Essence Hybride
2019 2020 Delta 2019 2020 Delta 2019 2020 Delta
< 1 an 209 066 147 847 – 29,3 % 348 547 266 261 – 23,6 % 19 785 30 289 + 53,1 %
1 an 225 973 152 198 – 32,6 % 193 121 230 839 + 19,5 % 10 723 14 160 + 32,1 %
2 à 5 ans 887 529 762 002 – 14,1 % 444 286 539 757 + 21,5 % 39 328 48 547 + 23,4 %
6 à 10 ans 935 473 815 253 – 12,9 % 295 994 294 315 – 0,6 % 10 203 13 904 + 36,3 %
11 à 15 ans 843 599 822 100 – 2,5 % 337 035 311 336 – 7,6 % 1 394 1 866 + 33,9 %
16 ans et plus 406 079 434 014 + 6,9 % 529 966 481 132 – 9,2 % 13 33 + 153,8 %