Le marché du véhicule d’entreprise poursuit son redressement en septembre

Selon le baromètre de l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), 68 010 VP et VUL ont été immatriculés en septembre 2017, soit + 0,3 % par rapport à septembre 2016.

1173
marché véhicule d’entreprise

Après avoir affiché une baisse des immatriculations de 1,3 % à la fin du premier semestre (voir notre brève), le marché du véhicule d’entreprise a commencé à se redresser cet été avec une légère hausse de 0,8 % (voir notre brève). Il a poursuivi cette lente reprise en septembre avec 68 010 nouvelles immatriculations (VP et VUL), soit + 0,3 % par rapport à septembre 2016.

Cette fois-ci, les ventes ont été portées par les VP. Le segment a enregistré 40 396 mises à la route, soit + 0,8 % comparé à septembre 2016. À l’inverse, le segment des utilitaires a été marqué par un repli de 0,5 %, avec 27 614 unités immatriculées.

En revanche, les VUL demeurent le segment le plus porteur en vision cumulée sur neuf mois avec une hausse de 3,9 % à fin septembre à 241 646 unités. En comparaison, les VP ont affiché un recul de 1,5 % depuis le début de l’année et par rapport à la même période en 2016, avec 334 754 unités immatriculées. Le marché VP a tout de même rattrapé un peu de son retard après un premier semestre à – 3,8 % comparé à 2016.

Au total, 576 400 VP et VUL ont été vendus sur les neuf premiers mois de l’année, en hausse de 0,7 % malgré deux jours ouvrés de moins par rapport à 2016.

Côté motorisations, toujours pas de révolution. Le diesel reste prédominant dans les flottes avec 85 % de part de marché, en dépit d’un repli de 0,5 % comparé à 2016, à 490 021 unités. Ce recul profité à l’essence, en hausse de 4,7 % sur neuf mois avec 64 514 unités immatriculées, mais aussi et surtout à l’électrique (+ 22 %, 8 125 unités) et aux hybrides rechargeables (+ 50,8 %, 3 465 unités).

PARTAGER SUR