Marché VO : reconditionné

Entre autres porté par la pénurie de véhicules neufs mais aussi par le rôle croissant des outils numériques, le marché du VO évolue à très grande vitesse. Et ce marché VO, approvisionné notamment par les flottes des loueurs longue durée, voit émerger un tout nouvel acteur avec les grandes plates-formes de reconditionnement.
- Magazine N°275
2000
marché VO
© meowKa, shutterstock

Arval revend une part importante (moins de 60 %) de ses VO sur le marché. 30 % partent à l’export via Arval Trading, sa structure spécialisée. Les particuliers mobilisent 10 % des volumes par le biais de la marque Arval Auto Select. Ce mix évolue et d’autres canaux sont explorés. C’est le cas des ventes BtoBtoC pour lesquelles le loueur cherche des partenaires et collabore déjà avec Emil Frey. Les ventes à l’export recouvrent avant tout les véhicules les plus anciens et les plus kilométrés. Les plus récents nécessitent quant à eux moins de frais de remise en état et se destinent aux particuliers.

« Le VO reste stratégique pour la LLD,...