Marché VO : les règles à suivre dans un marché chahuté

Avec la désaffection croissante pour les motorisations diesel et la mise en place du cycle WLTP qui a succédé au NEDC, le marché du véhicule d’occasion se complexifie singulièrement. Dans ce contexte incertain, voici les principales règles à retenir pour que les véhicules achetés ou loués par l’entreprise se revendent au mieux sur le marché VO.

- Magazine N°243
1037
Marché VO
© welcomia

Principal poste budgétaire d’un véhicule, sa dépréciation demeure difficilement prévisible. Pourtant, les professionnels fixent des valeurs résiduelles trois à quatre ans à l’avance, sans se tromper. Leurs analyses s’appuient notamment sur les résultats du marché VO. Or, ce dernier est pour le moins chahuté depuis le début de l’année.

De janvier à septembre 2018 inclus, il s’est ainsi vendu 4 193 556 VO (voir le tableau ci-dessous). Ces immatriculations affichent un recul de 3,4 % par rapport aux neufs premiers mois de 2017 et leurs 4 341 854 VO commercialisés. Ce repli intervient après plusieurs années de hausse et marque un tournant historique...