Europe : le marché des VU repart en mai

Après un recul des ventes d’utilitaires en avril, le marché européen a augmenté de 9 % en mai, atteignant les 204 770 immatriculations.

2681
Marché VU : Évolution du nombre d'immatriculations entre mai 2016 et mai 2017 sur le marché européen par catégorie de véhicule
Évolution du nombre d'immatriculations de VU entre mai 2016 et mai 2017 sur le marché européen par catégorie de véhicule. Source : ACEA

Selon les chiffres de l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), le marché des véhicules utilitaires dans l’Union Européenne est reparti au mois de mai avec des immatriculations en hausse de 9 %, après un mois d’avril en recul. Au total, sur les cinq premiers mois de 2017, le marché européen a progressé de + 4,6 % avec  près d’1 million de VU vendus.

Immatriculations de VU dans l’Union Européenne

Évolution du nombre d'immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires sur le marché européen entre 2016 et 2017. Source : ACEA
Évolution du nombre d’immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires sur le marché européen entre 2016 et 2017. Source : ACEA

Des ventes en hausse également en France

En France, 41 430 unités ont été mises à la route le mois dernier, contre 38 413 en mai 2016. La progression sur ce segment s’est établie à 7,9 %, soit un peu moins que la moyenne européenne.

Immatriculations de VU en France

Évolution du nombre d'immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires sur le marché français entre 2016 et 2017. Source : ACEA
Évolution du nombre d’immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires sur le marché français entre 2016 et 2017. Source : ACEA

Selon l’ACEA, l’Espagne s’est positionnée en tête des ventes avec + 19,3 %, suivie par l’Allemagne (+ 13,2 %) et l’Italie (+ 9,2 %). Sur les cinq grands marchés, seule la Grande-Bretagne a affiché un recul de 2,6 %.

Les résultats français ont été meilleurs en cumulé : 205 888 véhicules ont été vendus depuis le début de l’année dans l’Hexagone, soit + 7 % comparé à la même période en 2016, un peu plus que la moyenne des 28 États membres. La France est ainsi arrivée après l’Espagne (+ 15,5 %) et l’Italie (+ 7,8 %), mais avant l’Allemagne (+ 4,3 %). La régression du marché britannique s’est confirmée sur début 2017, avec – 3,6 %.

Le marché des VUL en bonne santé

Plus précisément, concernant le marché des utilitaires légers, il s’est vendu 168 958 VUL (moins de 3,5 t) en Europe en mai 2017, soit + 8,4 % par rapport à mai 2016, dont 36 738 en France (+ 7,6 %). Au cumulé, 821 534 VUL (+ 5 %) ont été mis à la route dans l’UE depuis le 1er janvier 2017, dont 182 753 sur le territoire français (+ 7,6 %).

Évolution du nombre d'immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires légers sur le marché européen entre 2016 et 2017. Source : ACEA
Évolution du nombre d’immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires légers sur le marché européen entre 2016 et 2017. Source : ACEA

 

Évolution du nombre d'immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires légers (moins de 3,5 t) sur le marché français entre 2016 et 2017. Source : ACEA
Évolution du nombre d’immatriculations mensuelles de véhicules utilitaires légers (moins de 3,5 t) sur le marché français entre 2016 et 2017. Source : ACEA

La progression a également été présente sur les autres segments au mois de mai : + 12,4 % pour les plus de 3,5 t, + 13,5 % pour les moins de 16 t, et + 4,1 % pour les bus de plus de 3,5 t. Le marché français a été particulièrement performant sur ces deux premiers segments, avec plus de 20 % d’augmentation sur les plus de 3,5 t. Inversement, la demande de bus a fortement décliné en mai (- 33,6 %), impactant négativement le début d’année (- 20,2 %).

PARTAGER SUR