Mazda CX-5 : outsider

Le nouveau CX-5 de Mazda tutoie l’univers des SUV premium, tout en misant sur un confort en hausse et un comportement affûté.

- Magazine N°231
3179
Mazda CX-5

Si le CX-5 reprend les dimensions et le style athlétique de son prédécesseur, sa silhouette gagne et fluidité et en finesse, tandis que l’effet tridimensionnel de sa face avant verticale renforce sa personnalité et son côté statutaire. Par ses tarifs, le CX-5 se rapproche de fait plus des modèles premium (X1 ou Tiguan) que des généralistes comme le Qashqai. Il ne se refuse d’ailleurs aucune technologie sur les versions huppées : régulateur de vitesse adaptatif, affichage tête haute, hayon électrique, phares LED adaptatifs, etc. Mais n’atteint pas pleinement les standards du haut de gamme pour la qualité perçue. En témoigne notamment son écran tactile 7 ’’ sous-dimensionné.

Dynamique quand on le souhaite

Mazda a mis l’accent sur l’agrément de conduite. Ce qui passe par une ergonomie ajustée au poste de conduite avec une commande de boîte surélevée, une direction légère et précise, et des sièges moelleux mais soutenant parfaitement le dos. Le comportement de l’auto profite du système G-Vectoring qui redistribue de manière intelligente le couple sur chacune des roues en fonction de l’angle du volant. On remarquera un net progrès en matière d’isolation sonore et vibratoire, et un confort accru grâce à l’excellente filtration de la suspension. Dynamique quand on le souhaite, le CX-5 sait se prêter à une conduite apaisée au quotidien.

Plus discret grâce à la qualité d’insonorisation, le gros diesel 2.2 Skyactiv-D de 150 ch se montre largement à la hauteur et semble le bon choix, en boîte manuelle ou automatique à 6 rapports (2 000 euros TTC en option). En revanche, le CX-5 n’a pas perdu de poids. Résultat, il ne gagne pas en efficience et aucune version n’échappe au malus : la gamme diesel débute à partir de 132 g/km de CO2 en version deux roues motrices. Et le bilan s’alourdit avec la transmission intégrale et la boîte automatique. Peut mieux faire sur ce point.

Comptez à partir de 34 500 euros en finition Dynamique et de 32 000 euros en Élégance.

Valeurs futures
Mazda CX-5 2.2 l Skyactiv-D 150 ch 4×2 Elégance 2.2 l Skyactiv-D 150 ch 4×2 Dynamique
Énergie Diesel Diesel
Boîte de vitesses Manuelle Manuelle
Carrosserie Tout-terrain Tout-terrain
Cylindrée (cm3) 2 191 2 191
CO2 (g/km) 132 132
Ch din 150 150
Prix neuf TTC (€) 32 000 34 500
Mois 42 42
Km total 100 000 100 000
Valeur reprise TTC (€) 15 130 16 311
Valeur reprise 47,3 % 47,3 %
Valeur vente TTC (€) 17 738 19 123
Valeur vente 55,4 % 55,4 %

Source : Forecast Autovista, août 2017.

Notre avis

PLUS
Design avenant ● Confort acoustique et de roulage ● Agrément de conduite


MOINS
Écran trop petit ● Pas de progrès en conso/émissions ● Offre mécanique limitée