Mazda CX-60 : le grand SUV en approche

Mazda lance son imposant CX-60, 20 cm plus long que le CX-5 actuel qui viendra jouer dans la cour des grands SUV du premium. Et avec l’argument d’un PHEV en propulsion.
1541
Mazda CX-60

Mazda Europe n’a pas hésité longtemps lorsque le japonais a décidé de lancer son grand CX-60 (4,74 m de long, 1,68 m de haut et 1,89 m de large) avec une motorisation hybride rechargeable. Une première du genre sur laquelle la marque fonde de bons espoirs.

Ce PHEV de 327 ch/500 Nm de couple se base sur le bien connu 4-cyl. 2.5 Skyactiv-G atmosphérique de 194 ch, aidé par un moteur électrique de 136 ch, logé très classiquement en sandwich entre le moteur thermique et la boîte de vitesses à double embrayage. C’est mieux pour faire baisser le CO2 qui s’inscrit à 33 g.

Une vraie transmission 4×4 pour le Mazda CX-60

Le Mazda CX-60 dispose d’une batterie assez grosse à 17,8 kWh en 355 V, assurant une autonomie de 63 km à une vitesse limitée à 100 km/h. Cerise sur le gâteau, cette architecture moteur autorise une vraie transmission 4×4 avec un arbre vers l’essieu arrière et non un moteur électrique supplémentaire sur ce dernier.

Ce SUV emprunte également les codes très classiques du genre avec un long capot avant à l’horizontale et un pare-brise très reculé, à l’allemande, suivez mon regard vers le BMW X3. La raison en est simple, cette nouvelle plate-forme « Premium Multisolution Architecture » servira également aux encore plus longs CX-70, CX-80 et CX-90 équipés d’un 6-cyl. en ligne 3.0 l essence pour le marché américain. Pour l’Europe, nous n’aurons droit qu’au CX-80 qui s’équipe d’une troisième rangée de sièges mais qui troque son moteur essence contre un 6-cyl. en ligne diesel de 3.3 l.

La commercialisation débutera en septembre 2022 avec un prix à partir de 52 000 euros et au maximum de 70 000 euros.