Mazda lance sa nouvelle Mazda3

La Mazda3 ambitionne de concurrencer les compactes du premium et en a les moyens. À commencer par ses motorisations très sobres.

1039
Mazda3

Malgré la concurrence des SUV compacts, la berline 5 portes a de l’avenir, ce que prouve cette dernière génération de Mazda3. Dans ses 4,46 m de longueur, cette compacte veut offrir le plaisir et l’agrément de conduite des modèles premium, seule issue possible pour le constructeur japonais. Et ses avancées sont aussi technologiques avec de nouvelles motorisations plus efficientes, à commencer par le 1.8 turbodiesel de 116 ch à seulement 107 g de CO2 (NEDC corrélé, base fiscale) en France pour cette année. Dès le 1er janvier 2020, il passera à 131 g selon le cycle WLTP.

Un moteur essence très sobre en boîte auto

Dans ces conditions, le nouveau 2.0 l essence de 122 ch deviendra compétitif : il affiche 117 g en NEDC (boîte manuelle) et passera à 126 g en WLTP seulement, à condition d’opter pour la boîte automatique (2 000 euros) ; en boîte manuelle, son CO2 fait un bond à 139 g. Ce 2.0 l essence Skyactiv-G est équipé en hybridation légère 24 V avec une petite batterie lithium-ion de 1,7 kW et un convertisseur courant continu/courant alternatif. Cette Mazda3 est aussi commercialisée en finition Business Executive 1.8 diesel de 116 ch à 28 100 euros.