Mazda2 : hybridation revigorante

Amusante à conduire, la petite Mazda2 revoit son 1.5 turbo-essence à hybridation MHEV, plein d’énergie et encore plus sobre.
899
Mazda2

Pour cette Mazda2 (4,06 m de long), les motoristes ont remis le 1.5 sur l’établi pour le doter d’une nouvelle chambre de combustion optimisée, avec un flux air-essence injecté en diagonale et formant un vortex. Ce qui autorise un taux de compression encore plus élevé de 15/1 contre 14/1 précédemment, favorisant la sobriété de 7 %. Et ce, en plus d’une hybridation MHEV en 22,5 V, reprenant l’appellation des grands frères e-Skyactiv G. La puissance demeure à 90 ch et le CO2 s’abaisse ainsi à 107 g (10 % de moins).

Mais avec cette Mazda2, c’est surtout la plus large et réelle disponibilité du couple de ce moteur qui est à souligner. En effet, auparavant, les 148 Nm n’étaient présents qu’à 4 000 tr/minute. Cela obligeait à « tirer » exagérément sur les rapports et entraînait une surconsommation en utilisation réelle, outre le niveau sonore inhérent à un moteur tournant haut dans les tours. Dorénavant, le couple maxi augmente légèrement à 151 Nm mais il est disponible dès 3 500 tr/minute, et la consommation retombe à 4,7 l/100 km en cycle mixte.

Mazda2 : des performances séduisantes

Plus alerte, plus enjoué et plus sobre, ce moteur va comme un gant à la Mazda2 et lui procure des performances séduisantes, avec un 0 à 100 km en à peine 10 s contre plus de 12 s auparavant, et une vitesse maximale supérieure à 180 km/h. Surtout, le châssis et le réglage des liaisons au sol font toujours merveille pour l’agilité en conduite dynamique, tout en préservant un grand confort de roulage. On y ajoutera une direction précise et directe, de quoi enchaîner de longs parcours sur des profils de route accidentés et tourmentés. Et l’autoroute ne fait pas peur à cette Mazda2, malgré un sixième rapport de boîte de vitesses exagérément long, au bénéfice de la sobriété.

Enfin, sa prestance fait toujours l’unanimité en termes de design et sa présentation intérieure, gaie mais sérieuse en qualité, la classe dans l’access premium, aux côtés des meilleures citadines françaises et allemandes. Pour un prix compétitif qui débute à 18 950 euros TTC.

Notre avis

PLUS Moteur revigoré et performant ● Sobriété ● Qualité de fabrication, matériaux valorisants
MOINS Habitabilité arrière ● Version boîte auto non MHEV ● Pas de protections latérales de bas de caisse