Mazda3 : restylage pour voiture bien née

Lancée en 2013, remotorisée en 2016, la Mazda3 se fend d’un très léger restylage. Normal, on ne change pas une voiture bien née.

- Magazine N°228
1604
Mazda3
Mazda3

La Mazda3 affiche de beaux records de ventes en Europe cette année, en troisième position derrière le CX-5 et le CX-3, son alter ego SUV. Commercialisée à plus d’un tiers de ses volumes en France auprès des entreprises, sociétés et professionnels, cette compacte n’avait pas vraiment besoin de restylage, arrivée à la moitié de sa carrière. Et c’est bien le changement a minima qui a été choisi pour rester d’actualité et dans son marché – celui des 308, Mégane et autres Auris et Pulsar.

Il faudra donc y regarder par deux fois pour deviner les phares plus effilés, une calandre chromée plus angulaire et des répétiteurs de clignotant insérés dans les rétroviseurs. À l’intérieur, on notera surtout le remplacement du frein à main par une commande électrique qui dégage de l’espace sur la console centrale, ainsi que l’utilisation de plastiques plus valorisants pour les contre-portes et la planche de bord. Rien de bien révolutionnaire donc.

C’est plutôt du côté du châssis qu’il faudra chercher les modifications, et pas des moindres avec la mise en série du G-Vectoring Control venu des récents CX-5 et Mazda6. En supprimant tout effet de couple et de patinage, ce contrôle électronique du couple moteur sur les roues avant en virage accroît l’agrément de conduite, la maniabilité et le confort de roulage.

De fait, cette Mazda3 se conduit « du bout des doigts »  l’amélioration de l’insonorisation du tablier avant, des portes et des traverses arrière favorise un excellent niveau de prestations dynamiques.

Du coup, notre version d’essai avec le 1.5 D de 105 ch se révèle encore plus délicieuse et homogène à conduire, surtout si vous optez pour la boîte auto 6 rapports « maison » (1 500 euros TTC), tout aussi discrète et douce que le moteur. Dommage que son CO2 soit pénalisé, passant de 99 g en boîte manuelle à 114 g, rien de dramatique non plus. Prix en hausse de 300 euros, à partir de 25 500 euros en diesel, avec l’équipement complet.

Notre avis

PLUS
Châssis et suspensions quasi parfaits • 1.5 D souple et discret • Plastiques valorisants


MOINS
Image très discrète • Prix de la boîte auto • Head up display désagréable

 

Valeurs futures
Mazda3 1.5L Skyactiv-D 105 ch Dynamique
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 1 498
CO2 (g/km) 99
Ch din 105
Prix neuf TTC (€) 27 300
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 11 295
Valeur reprise 41,4 %
Valeur vente TTC (€) 13 305
Valeur vente 48,7 %

Source : Forecast Autovista, avril 2017.

PARTAGER SUR