Mazda6 : remise à niveau

Difficile de se faire une image dans le monde des berlines classiques. Raison pour laquelle cette Mazda6 mise sur de nouveaux atouts.

619
Mazda6 : remise à niveau

Mazda pousse les feux sur sa Mazda6 qui doit se défendre face à une concurrence qui ne désarme pas : Talisman, 508 remotorisée et restylée, Passat au cœur du segment depuis deux ans et V60 revitalisée il y a peu.

Elle avait pourtant été légèrement restylée en 2015, cette Mazda6 née début 2013 d’un coup de crayon très réussi. Pas de modification de ce côté et, côté moteur, l’excellent 2.2 turbodiesel de 150 ch était déjà passé maître dans la sobriété (4,7 l/100 km et 107 g de CO2 en boîte manuelle, 110 g jusqu’alors), mais aussi dans la souplesse et le silence de fonctionnement, avec une très bonne volonté à grimper dans les tours. Et la disponibilité de ce modèle en berline comme en break, à un tarif identique et très compétitif – à partir de 31 400 euros TTC –, devait lui assurer une carrière honorable. Malheureusement, le tout petit millier de Mazda6 commercialisées en 2015 n’a assuré qu’un succès d’estime.

Il fallait donc ne pas se laisser distancer et fourbir de nouvelles armes dont l’arrivée du G-Vectoring Control, soit un contrôle actif de motricité et de comportement dynamique en courbe qui freine la roue motrice avant intérieure au virage pour mieux inscrire la voiture sur ses appuis. Une fois que le conducteur réaccélère, le système calcule la remise en puissance de façon progressive afin de limiter les pertes d’adhérence du train avant. Résultat : la conduite est bien plus sûre et apaisée, et le fort couple du diesel (380 Nm dès 1 800 tr/min) passe tout en linéarité et en douceur. L’ensemble des liaisons au sol et du groupe motopropulseur dégage une fluidité de fonctionnement très appréciable. On y ajoutera le caractère enjoué du moteur qui n’est pas étouffé ou bridé par ce système qui, chez d’autres, amène une grande frustration dès que l’on adopte une conduite dynamique. Cela suffira-t-il pour relancer les ventes ? Rendez-vous dans un an pour une prochaine mise à niveau.

PLUS

Comportement dynamique excellent • Confort des suspensions • Moteur 2.2D toujours agréable 

MOINS

Visibilité réduite par la faible hauteur du pare-brise • Image toujours à peaufiner • Plastiques intérieurs noirs très tristes

Valeurs futures

Mazda6 2.2 l Skyactiv-D 150 ch Élégance

Énergie

Diesel

Boîte de vitesses

Manuelle

Carrosserie

Berline

Cylindrée (cm3)

2 200

CO2 (g/km)

104

Ch din

150

Prix neuf TTC (€)

31 400

Mois

42

Km total

100 000

Valeur reprise TTC (€)

14 700

Valeur reprise

46,8 %

Valeur vente TTC (€)

17 233

Valeur vente

54,9 %

Source : Forecast Autovista, novembre 2016.