Mendy intègre le ferroviaire dans sa gestion de flotte

Le groupe Mendy instaure une synergie entre sa nouvelle filiale ferroviaire Ederlog et ses filiales de transport routier qui lui apportent soutien logistique et réacheminements.
1161
Mendy ferroviaire
En consacrant sa flotte aux flux du ferroutage, Mendy effectue du transport économique et écologique qui a séduit Pepsi et L’Oréal Espagne.

Comme il avait utilisé le GNL en 2014 pour accroître ses activités longue distance, le groupe de logistique Mendy a recouru mi-2021 au multimodal en créant la société ferroviaire Ederlog Multimodal. Le but : développer les activités au Pays Basque de ses filiales Ibaremborde, Etcheto et Mintegui Logistique. Les 25 millions d’euros de chiffre d’affaires qu’affichera son groupe en 2022, dont 20 % provenant du ferroviaire, attestent du succès de l’opération.

« La conjugaison de la fiabilité du ferroviaire et de la souplesse de la route, qui assure les pré et post-acheminements, a accru nos activités et nous a donné une dynamique, rapporte Patrick Mendy, dirigeant du groupe. Nous avons pu proposer à nos clients des prestations de transport et de logistique compétitives et compatibles avec le développement durable, avec un meilleur bilan carbone. »

Synergies de flottes multimodales

Sous l’instigation de David Navarro, spécialiste du ferroviaire nommé directeur du développement d’Ederlog, Patrick Mendy a revu la composition et l’usage de sa flotte. Aux 110 tracteurs Iveco, Volvo, Mercedes-Benz et Renault Trucks et aux 100 semi-remorques routières, il a ajouté 100 conteneurs 45 pieds High Cube, 15 châssis porte-conteneurs pour les tracter et 15 wagons de 60 t loués à la SNCF en lots de 3 à 4 wagons pour des transports groupés de 180 t de fret.

Pour les transports en Espagne, les tracteurs de Mendy consomment du GNL pour rouler à 42 t de PTAC.

Pour sa part, Ibaremborde effectue en semi-remorques la ramasse du groupage dans les pays basques français et espagnols et le consolide dans les conteneurs sur son site bayonnais. Quant à Mintegui Logistique, il collecte les conteneurs au port de Bilbao. Il consolide également les marchandises dans les wagons au terminal ferroviaire de Mouguerre. De leur côté, les 85 tracteurs semi-remorques d’Etcheto assurent les longs trajets en camions ou en conteneurs complets.

Les adhérents FLO en soutien à destination

D’abord, les trains partent le mardi de Mouguerre à destination des régions lyonnaise, parisienne et nord de France. La livraison s’effectue le jeudi et le vendredi. Ensuite, à leur arrivée, conteneurs et wagons sont déchargés ou livrés en partie par des adhérents du groupement FLO. Un groupement que Patrick Mendy a autrefois présidé et auquel il a renouvelé son adhésion. En effet, « je continue de soutenir mes confrères en leur sous-traitant le plus possible mes opérations locales », confie-t-il. À destination, ces partenaires mettent donc leurs flottes et leurs moyens matériels et humains au service de Mendy. Ils remplissent ses conteneurs et ses wagons pour le retour.

À chaque terminal ferroviaire, les manutentionnaires de Mendy ou de FLO assurent le déchargement et le rechargement des conteneurs et des wagons.

« Le ferroviaire est un métier qui exige des connaissances techniques pointues pour être rentable, explique Patrick Mendy. Avec David Navarro, nous avons élaboré nos dossiers pour qu’ils soient rentables sans subvention. Ainsi, le ferroviaire devient économe, sécurisé, flexible et rapide. Cette organisation nous a permis d’augmenter notre clientèle en 18 mois. Ainsi, nous avons récemment signé des contrats avec Pepsi, L’Oréal et Michelin sur l’Espagne et la France. »

PARTAGER SUR