Publi-Communiqué

Mercedes-Benz : le plaisir dans le respect de l’environnement

Sur le front du développement durable, Mercedes-Benz a réalisé un véritable bond en avant. Sans concession sur le plaisir, le confort et la sécurité, les nouveaux modèles se posent en références pour le CO2 et la consommation.

3826
Mercedes-Benz : le plaisir dans le respect de l’environnement

L’annonce remonte à quelques semaines : Mercedes- Benz devient le premier constructeur à employer de série des pistons en acier en lieu et place des organes en aluminium sur le moteur V6 diesel de 259ch. Grâce à cette innovation et à d’autres avancées, la Classe E 350 BlueTEC affiche 5,0 l/100 km, et ses émissions de CO2 se limitent à 140 g/km contre 179 g dans sa version 2009.

Première marque à commercialiser un diesel en 1936, Mercedes- Benz joue toujours un rôle de pionnier. « Nos ingénieurs travaillent sur l’ensemble des technologies pour répondre à chaque utilisation avec l’empreinte environnementale la plus basse », explique Pierre-Édouard Appeyroux, responsable du département marketing de Mercedes-Benz France. Downsizing, injection directe, nouvelle génération de turbo compressé et traitement des gaz d’échappement (BlueTEC), toutes ces technologies bénéficient des investissements de la marque. Réunies sous le label BlueEFFICIENCY, les avancées sur l’aérodynamique, l’allégement et le pilotage intelligent de l’énergie embrassent tous les véhicules.

Chaque génération de modèle
affiche en moyenne une diminution
de 28 % de ses émissions.

Un pionnier de la technologie

Mercedes-Benz développe également l’hybridation diesel et ce, du start/stop jusqu’aux modèles embarquant sous le même capot des moteurs électrique et thermique. Et le constructeur fait aussi figure de précurseur du véhicule électrique.

Entre 2008 et 2013, les émissions moyennes de CO2 de l’ensemble des modèles commercialisés par la marque en Europe ont reculé de plus de 20 % à 134 g. Depuis 2013, les ingénieurs de Stuttgart intensifient leurs efforts avec un objectif de 125 g à l’horizon 2016. Chaque génération de modèle affiche en moyenne une diminution de 28 % de ses émissions. Les Nouvelles Classe A, Classe B et Classe C ont établi des records dans leur segment respectif et, au deuxième trimestre 2013, 40 % des véhicules de la marque répondaient déjà aux exigences de la norme Euro 6. Les technologies « vertes » mobilisent la moitié des 6 milliards d’euros investis chaque année dans la R &D des véhicules particuliers.

Ces démarches ont valu à Mercedes-Benz d’être distingué par CDP (Carbon Disclosure Project), organisation à but non lucratif qui étudie l’impact des plus grandes entreprises mondiales sur le changement climatique. Avec la note A pour la protection de l’environnement et le maximum de 100 points pour la transparence et la sincérité de la communication.

La sobriété et l’attractivité

Mais la prise en compte du développement durable ne va pas à l’encontre du dynamisme, du confort et de l’attractivité. Le design s’en fait d’ailleurs l’exemple le plus probant. Si le rajeunissement des lignes incarne une image plus sportive et plus sensuelle, les designers se concentrent aussi sur le l’optimisation de l’aérodynamique et la limitation du niveau sonore. Dans leur catégorie, les Nouvelles Classe A, Classe B, Classe C et le Nouveau GLA affichent les meilleurs Cx, avec respectivement 0,27, 0,24, 0,24 et 0,29. Sachant qu’un gain de 0,01 sur le Cx se traduit par une baisse des émissions de CO2 de 1 g.

L’aérodynamique ne constitue que l’un des leviers explorés par Mercedes-Benz pour limiter l’empreinte écologique de ses véhicules, mais illustre bien sa stratégie : l’efficacité environnementale renforce le plaisir, le confort et la sécurité, tout en réduisant les coûts de détention.

L’Étoile fait des étincelles

En Allemagne, les ventes de véhicules électriques Mercedes-Benz ont augmenté de 80 % sur les six premiers mois de 2013. Star incontestée, la smart fortwo electric drive (ed).

Dévoilée en 2007 et commercialisée depuis 2012, cette fée électrique atteint les 125 km/h, pour 145 km d’autonomie, avec un TCO des plus compétitifs. Une nouvelle version verra le jour prochainement aux côtés d’une première smart forfour ed. Mercedes-Benz commercialise déjà sa Classe B Electric Drive aux États-Unis. Son arrivée en Europe est prévue dans les prochains mois. Sa vitesse maximale atteint 160 km/h et ses batteries assurent une autonomie d’environ 200 km.

L’Étoile fait des étincelles

L’hybride au juste prix

Pour accompagner les entreprises dans la mobilité durable, Mercedes-Benz développe une gamme complète d’hybrides depuis 2009. Pas moins de sept modèles associent moteurs électrique et diesel. Après les Classe S et Classe E, la Nouvelle Classe C a a été proposée en hybride diesel ou essence dès son lancement. Disponible en berline et break, elle associe un bloc diesel 4 cylindres et un moteur électrique compact pour une puissance cumulée de 231 ch. Malgré sa vivacité, la nouvelle Classe C BlueTEC HYBRID se contente de 3,8 l/100 km en cycle mixte NEDC, soit 94 g de CO2.

Depuis juillet dernier, Mercedes-Benz commercialise aussi une Classe S hybride rechargeable aux performances époustouflantes : le 0 à 100 km/h se franchit en 5,2 secondes, la consommation atteint le seuil plancher de 2,8 l/100 km, soit 65 g de CO2.

L´hybride au juste prix

PARTAGER SUR