Mercedes Citan : un Kangoo à la mode germanique

Mercedes dévoile son Citan de seconde génération, fabriqué par Renault et basé sur le célèbre Kangoo. Commercialisation mi-septembre prochain.
2730
Mercedes Citan
Mercedes eCitan

Avec son Citan, Mercedes a révélé sa propre interprétation stylistique et fonctionnelle du Renault Kangoo de dernière génération. Outre sa face avant revue et corrigée pour coller au design de la gamme des utilitaires légers de Mercedes (Vito et Sprinter), ce Citan gagne surtout une version électrique. Cette eCitan, copie du Kangoo 100 % électrique, sera commercialisé mi-2022 (75 kW-89 ch, 295 Nm et 285 km d’autonomie avec la batterie de 44 kWh).

Pas de « Sésame ouvre-toi »

Outre ces différences de style tout à fait justifiées, ce Citan sorti des chaînes d’assemblage de l’usine de l’Alliance Renault-Nissan (qui fabrique aussi le Nissan NV250) ne sera proposé qu’en empattement standard (2 716 cm pour 4 498 m de longueur, 1 832 mm de hauteur et 1 859 m de largeur). Et sans l’option « Sésame ouvre-toi » du Kangoo qui supprime le pied milieu et permet une ouverture latérale de 1,40 m au lieu de 61 cm. Les capacités d’emport sont également identiques avec un volume de chargement jusqu’à 2,9 m2, une charge utile jusqu’à 780 kg et une capacité de traction jusqu’à 1,5 t.

Deux diesels, un essence

La gamme de motorisations proposée par Mercedes en France est logiquement plus réduite que celle de Renault pour son Kangoo. Le 1 461 cm3 turbo-diesel Renault-Nissan développe au choix 95 ch/260 Nm pour 131-146 g en 110 CDI, ou 116 ch/270 Nm pour 138-153 g en 112 CDI. En essence, le 1 332 cm3 turbo-essence Renault-Nissan-Mercedes de 131 ch/240 Nm et 146-161 g du « 113 » est le seul au catalogue. En revanche, Mercedes équipe son Citan de sa propre interface intelligente Hey Mercedes et du guidage dynamique avec la connectique afférente, bien plus ergonomique et réactive que le système Renault-Nissan. La commercialisation et les tarifs publics sont attendus à partir de mi-septembre.