Mercedes Classe A 180 d : opération cosmétique

Après avoir amorcé le tournant stylistique et le rajeunissement de Mercedes en 2012, la Classe A s’offre un restylage mais sans évolution majeure.

1395
Mercedes Classe A 180 d : opération cosmétique

Choix de jantes et de teintes de carrosserie, pare-chocs avant et arrière redessinés ou encore calandre « diamants » généralisée à tous les modèles : le restylage de la Classe A ne passe pas inaperçu mais reste anecdotique.

Mercedes s’est contenté de peaufiner sa compacte, preuve qu’elle n’avait pas besoin de plus pour rester dans le coup face à ses rivales, les BMW Série 1 et Audi A3. Rappelons que cette « baby-benz », lancée en 2012, est à l’origine de la renaissance stylistique de la marque, mais aussi de son rajeunissement : entre les deux dernières générations de Classe A, l’âge moyen de la clientèle a reculé de dix ans à 48 ans.

Avec son long capot et ses flancs sculptés, cette dernière mouture joue plus que jamais la carte de la sportivité. À bord, on retrouve des sièges intégraux, plutôt confortables, et une ergonomie flatteuse avec un nouveau pack d’éclairage intérieur et un grand écran multimédias de 7 pouces fixé en hauteur. En revanche, les places arrière restent étriquées et le volume de coffre juste dans la moyenne.

Le choix des moteurs

Côté équipements, la version Business bénéficie du détecteur de somnolence et de collision, mais aussi d’un système de navigation compatible avec Apple Carplay et MirrorLink. 

Jugée un peu sèche en suspension à ses débuts, la Classe A peut désormais compter sur l’amortissement piloté Dynamic Select (de série en Business Executive) pour choisir entre plusieurs modes de conduite (éco, confort, sport).

Ultra complète avec des puissances de 90 à 177 ch en diesel, l’offre mécanique débute avec un 1.5 d’origine Renault, partagé avec les Clio, Capture et autre Mégane dCi. Sur notre version d’essai 180 d, les 109 ch se montrent un peu justes pour emmener les 1,4 t de l’auto. Mais la contribution de la boîte automatique Mercedes à 7 rapports avec palettes au volant permet d’assurer une discrétion et un confort d’utilisation dignes de la marque. Aussi, le bilan CO2 s’améliore à partir de 89 g/km sur la version BlueEfficiency Edition, particulièrement adaptée aux flottes.

La version 180 d 7G-DCT Business débute à 28 300 euros TTC.

Notre avis

Bien

Design préservé • Confort en progrès • Belle sobriété

À revoir

Performances moteur • Tarifs élitistes • Accessibilité et volume du coffre

Valeurs futures

Mercedes Classe A 180 d 7-G DCT A Business

Énergie

Diesel

Boîte de vitesses

Automatique

Carrosserie

Berline

Cylindrée (cm3)

1 461

CO2 (g/km)

98

Ch din

109

Prix neuf TTC (€)

32 200

Mois

42

Km total

100 000

Valeur reprise TTC (€)

13 785

Valeur reprise

42,8 %

Valeur vente TTC (€)

16 160

Valeur vente

50,2 %

Source : Forecast Autovista, février 2016.

Mercedes Classe A 180 d 7G-DCT Business

Moteur (cm3)

1 461

Puissance/couple (ch/Nm)

109/260

Conso. mixte (l/100 km)

3,7

Émissions de CO2 (g/km)

98

Vitesse maxi (km/h)

190

0 à 100 km/h (s)

11,3

Poids à vide (kg)

1 425

Charge utile (kg)

565

Coffre (l)

341

L x l x H (m)

4 299 x 1 780 x 1 433

À partir de (€ TTC)

28 300