Mercedes EQB : 7 places et 0 émission

En se transformant en EQB, le SUV compact XXL GLB de Mercedes passe au tout-électrique, avec une offre de sept places encore très rare sur le marché.
6169
Mercedes EQB

Si le GLB perd un peu de sa personnalité esthétique en faisant siens les gimmicks visuels des versions électriques de Mercedes (calandre pleine noire brillante, barre de LED entre les feux, etc.), il y gagne en devenant EQB et en adoptant les solutions techniques du petit frère EQA. Avec deux versions au lancement : un EQB 250 de 190 ch en traction et un EQB 350 4Matic à deux moteurs et en traction intégrale, essayé ici.

Sur cet EQB, la batterie de 66,5 kWh se glisse sous le plancher. Avec une capacité utile moyenne qui offre près de 300 km d’autonomie, soit une consommation plutôt élevée d’environ 22 kWh/100 km sur route selon nos calculs. Pourtant, le système de bord prend en compte la navigation GPS pour calculer les arrêts pour la recharge et préchauffer la batterie en conséquence, et il peut anticiper les virages ou bouchons afin d’optimiser la capacité de récupération d’énergie du système.

Le rayon d’action se fera moindre sur autoroute où, avec une puissance de recharge rapide limitée à 100 kW, il faudra 32 minutes pour repasser de 10 à 80 % de charge. Pour de longs trajets, mieux vaut donc attendre la version prévue avec une plus grosse batterie. On ne sait pas si celle-ci empiétera plus sur l’espace intérieur, mais pour notre 350 4Matic, l’habitabilité reste identique, avec un deuxième rang très confortable et modulable, et deux places de troisième rang pour des enfants. Le coffre perd 75 l par rapport au GLB essence, avec 495 l en cinq places, un volume très correct.

Mercedes EQB : dynamisme et confort

Notre version d’essai aligne des prestations dynamiques de premier ordre avec près de 300 ch et 520 Nm de couple répartis sur les quatre roues. Résultat, des accélérations fulgurantes malgré le poids de près de 2,2 t, mais une conduite aussi très douce si on le souhaite. Le niveau de confort est excellent avec la suspension pilotée et les aides à la conduite très efficaces. En outre, les aspects high-tech de cette génération de « petites » Mercedes sont très réussis avec l’interface MBUX et ses grands écrans. Mais au prix fort. Le tarif d’appel de l’EQB, lancé au printemps, devrait se situer sous les 53 000 euros TTC pour l’EQB 250 en Progressive Line, tandis que l’EQB 350 4Matic dépasse les 64 000 euros, au plus près de la star des SUV compacts sept places, la Tesla Model Y.

Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB
Mercedes EQB 350 4Matic AMG LineMercedes EQB 350 4Matic AMG Line
Moteur électrique (ch)292
Couple (Nm)520
Batterie (kWh, valeur utile)66,5
Conso. électrique mixte (kWh/100 km)18,1-19,4
Autonomie mixte (km)395-423
Chargeur embarqué/charge11 kW AC, 100 kW sur prise rapide DC
Vitesse maxi (km/h)160
0 à 100 km/h (s)6,2
Poids à vide mini (kg)2 175
Charge utile (kg)405
Coffre (l)495/1 710
L x l x h (mm)4 680 x 1 830 x 1 710
À partir de (€ TTC)64 150

Notre avis

PLUS Agrément au volant ● Confort général ● Info-divertissement et aides à la conduite
MOINS Poids conséquent ● Autonomie et recharge sur autoroute ● Prix élevé