Mercedes EQS 450+ : l’électrique en première classe

La limousine Mercedes EQS conjugue le luxe du voyage en première classe de la berline S et la propulsion électrique, avec une autonomie inégalée à ce jour.
1069
Mercedes EQS

La Mercedes EQS 100 % électrique s’offre une plate-forme inédite à l’empattement record de 3,21 m. Cette EVA2 se déclinera aussi sur la berline EQE début 2022, puis sur les versions SUV coupé ou crossover respectives. Pour l’heure donc, cette EQS reste la plus grande avec ses 5,22 m de long, soit 4 cm de plus que la Classe S. Mais son architecture est totalement différente, avec un coffre arrière gigantesque à hayon et, surtout, une ligne très profilée et en pente douce vers l’arrière – claustrophobes s’abstenir ! La recherche d’un Cx record de 0,20 a présidé à ce design osé mais c’est pour la bonne cause : malgré les 333 ch, le poids de 2,5 t à vide et l’encombrement, la sobriété est de mise, comme en témoigne notre essai entre Champagne, Bourgogne et Beaujolais. Un essai mené au volant de la « petite » version 450+, dotée d’un seul moteur électrique de 333 ch sur le train arrière et de la batterie de 107,8 kWh effectifs.

Mercedes EQS : luxueuse autonomie

Sur plusieurs centaines de kilomètres alternant autoroutes (vitesse de croisière à 130 km/h), routes nationales roulantes (80 et 90 km/h) et petites routes tourmentées nécessitant de nombreuses relances, nous avons établi une moyenne correcte de 22,4 kWh/100 km, soit près de 500 km d’autonomie réelle. Et ce, malgré une température sous les 10 °C. L’EQS a obtenu une homologation de 15,5 à 20,2 kWh/100 km, moins réaliste, soit une autonomie minimale de 622 km à retenir en usage urbain sans autoroute.

L’imposante batterie n’est pas légère : 690 kg. Mais cette EQS ne fait jamais ressentir cette masse au volant. On le doit à ses quatre roues directrices (en série) et à un très bon calibrage de la direction, doublés d’une suspension pneumatique adaptative qui maintient très bien la voiture au sol. Mais on se limitera à la monte pneumatique de série en roues de 20 ’’pouces et pneus en 255/45 ; les roues de 21 ’’ dégradent trop la filtration des trains roulants en percutant trop.

A bord de cette Mercedes EQS, l’accueil se montre digne d’une grande berline luxueuse, un brin futuriste avec sa planche de bord intégralement parée de ses trois écrans numériques. Mais il faudra opter pour le pack Hyperscreen qui ajoute un écran central horizontal de 17,7 ’’/45 cm (au lieu de 12,8 ’’/32,5 cm et vertical de série) et un écran passager de 12,3 ’’/31,2 cm. Autre option, obligatoire pour voyager confortablement aux places arrière, le réglage des dossiers fractionnables, fixes de série et bien trop verticaux. Des packs à plusieurs milliers d’euros… pour un tarif de 127 250 euros TTC et uniquement en finition AMG Line.

Mercedes EQS450+ AMG Line
Moteur électrique (kW/ch)Synchrone 245/333
Couple (Nm)568
TransmissionPropulsion, 4 roues directrices
Batterie (capacité utile, kWh)107,8
Conso. électrique (kWh/100 km)15,6-20,2
Autonomie (km)622-784
Chargeur embarqué (kW)11 AC/200 DC (22 AC optionnel)
Temps de charge (10 à 80 %)11 kW : 10 h, 22 kW : 5 h, 200 kW : 31 minutes
Vitesse maxi (km/h)210
0 à 100 km/h (s)6,2
Poids à vide mini (kg)2 480
Charge utile (kg)465
Coffre (l)610/1 770
L x l x h (mm)5 216 x 2 125 x 1 512
À partir de (€ TTC)127 250

Puissance, agrément de conduite • Autonomie réelle rassurante (500 km) • Confort dynamique, silence à bord

Profondeur du coffre • Sièges arrière réglables en inclinaison en option • Visibilité aux places arrière