Mercedes eSprinter : électrique et pile à combustible

Si l’eSprinter est prévu pour 2019, Mercedes prend déjà rendez-vous avec son Concept Sprinter F-Cell emmené par une pile à combustible.

1564
Mercedes eSprinter

On en savait déjà beaucoup sur l’eVito, la version électrique du Vito (voir notre brève). Chez Mercedes, c’est maintenant au tour de l’eSprinter (voir aussi la brève) de révéler ses caractéristiques techniques avec une surprise, une version pile à combustible à hydrogène.

Développé sur la base d’un camping-car, ce Concept Sprinter F-Cell est emmené par un moteur électrique de 147 kW/197 ch et 350 Nm de couple. Un moteur alimenté par une pile à combustible qui fonctionne avec 4,5 kg d’hydrogène sous pression dans trois réservoirs. Mercedes annonce une autonomie d’environ 300 km. En y ajoutant un quatrième réservoir à l’arrière, cette autonomie grimpe à 530 km.

Mercedes eSprinter : 150 km d’autonomie

La marque à l’étoile ne donne pas de date de commercialisation pour ce futur Sprinter F-Cell mais précise en revanche que l’eSprinter électrique, avec ses 55 kWh de batterie, sera lancé en 2019. Son moteur développera 84 kW/112 ch et 300 Nm de couple, avec une autonomie relativement faible de 150 km, comparable à celle de ses concurrents comme le Renault Master Z.E. (voir notre brève) ou encore Volkswagen eCrafter/MAN eTGE (voir notre brève). Un pack de deux batteries supplémentaires de 41 kW sera proposé en option pour accroître l’autonomie de 115 km. Tout comme l’eVito, cet eSprinter sera limité en vitesse maximale à 80 km/h, avec une option de débridage à 120 km/h (mais gare à l’autonomie !).

Mercedes eSprinter

PARTAGER SUR