Mercedes GLA : un mentor pour le segment

Avec son nouveau SUV GLA, Mercedes revient dans le trio de tête du segment en y ajoutant un agrément de conduite de haut niveau.

1320
Mercedes GLA

La précédente génération du Mercedes GLA n’était qu’une Classe A surélevée à la façon des breaks baroudeurs. Ce dernier opus du SUV compact remet donc les pendules à l’heure, tant en prestations dynamiques qu’en design et plaisir de conduite. Ce GLA (4,53 m de long) est toujours basé sur la plate-forme MFA2 commune à la Classe A, B et au grand GLB. Avec un excellent compromis entre un design racé très réussi sous tous les angles, et un volume habitable et modulable avec sa banquette arrière coulissante (coffre : 435 l). On retrouve à l’intérieur une sellerie de qualité quoiqu’un peu trop ferme, ainsi que la planche de bord et ses écrans panoramiques en option (Pack Premium à 1 700 euros).

Le Mercedes GLA 200 à l’essai

Nous avons jeté notre dévolu sur l’accès à la gamme GLA 200 (à partir de 42 300 euros TTC en Business Line), une des quatre seules motorisations proposées jusqu’au début 2021 en France. Bonne pioche : ce « petit » 1.3 turbo essence de 163 ch, développé et fabriqué en commun avec Renault et Nissan, avoue un beau caractère et une souplesse de fonctionnement étonnante par rapport à sa cylindrée. Accouplé à une boîte double embrayage à 7 rapports qui se fait oublier, ce GLA 200 se montre aussi à l’aise en ville sur un filet de gaz et tout en silence, que sur route à vitesse réglementaires ou sur autoroute en régime soutenu de croisière. Seul bémol : sa consommation dans ce dernier exercice est proche des 9 l/100 km, alors que ce moteur sait se faire sobre par ailleurs, à environ 7,0 l/100 km. Ce dont témoigne son homologation WLTP de 148 à 168 g maximum.

Outre ce moteur essence pétillant, il faut souligner les qualités intrinsèques de la plate-forme MFA2 qui a prouvé sa rigueur de guidage et son amortissement bien réglé sur le châssis de la Classe A. Pour ce GLA, les liaisons au sol sont parfaitement calibrées et assurent un grand plaisir de conduite, tout en préservant un bon confort. Les deux concurrents allemands ont trouvé leur mentor.

Notre avis

PLUS
Prestations dynamiques et confort ● Moteur essence 163 ch plein de vie ● Modularité et habitabilité


MOINS
Consommation à rythme soutenu ● Qualité des plastiques en partie inférieure ● Prix rapidement élevé avec les options

PARTAGER SUR