Mercedes Sprinter : en mode traction

Le nouveau Mercedes Sprinter se décline aussi en traction, une solution inédite chez le constructeur. C’est cette version, dotée du moteur de 143 ch, que nous avons essayée.

- Magazine N°242
1808
Mercedes Sprinter

Ce Mercedes Sprinter dernière version ne se contente pas de nouvelles lignes : il est aussi proposé en traction avant, une solution que les ingénieurs de Mercedes dédaignaient jusqu’à présent. Les temps changent, tout comme la politique industrielle et commerciale de Mercedes. À la suite de la fin du partenariat industriel avec Volskwagen, Mercedes se devait d’élargir sa cible de clientèle pour absorber seul les coûts de développement de son modèle, d’où l’apparition de cette version traction.

S’il arbore la désormais traditionnelle calandre (très imposante) avec au centre une grosse étoile, c’est sur la face avant que le dernier Sprinter se différencie le plus : le capot moteur est plus à plat et les phares plus horizontaux. Et malgré un air de famille, il s’agit bien d’un modèle inédit : seules 30 % des pièces du précédent modèle ont été conservées, principalement invisibles pour l’utilisateur.

Du changement à l’intérieur

À l’ouverture de la porte, les différences sautent aux yeux. À l’image de l’énorme console centrale intégrant un système multimédia dans les finitions haut de gamme, inspiré directement des autos de la marque avec son écran tactile de 10,25 pouces. Ce système permet aussi de faire appel au MBUX pour Mercedes Benz User Experience avec interface vocale. Il suffit de dire « Mercedes » pour que cette interface demande ce que l’on souhaite : aller quelque part, connaître sa consommation, rechercher un morceau de musique, composer un appel téléphonique etc. Un système efficace, même s’il demande un peu d’habitude, dont le tarif n’est pas encore déterminé.

Le reste de l’habitacle se montre plaisant mais un peu décevant, notamment avec des matériaux et des assemblages en décalage face à « l’ultramodernité » du MBUX. Les espaces de rangement sont disséminés un peu partout, mais l’absence de boîte à gants avec volet fermant reste un mystère. La composition de gamme n’est pas encore définitive mais tous les Sprinter livrés en France devraient se doter du réglage du volant (multifonctions) en hauteur et profondeur, du verrouillage centralisé, de vitres électriques, du système de maintien dans la file en cas de coup de vent latéral, etc.

Au démarrage, le moteur maison 2.2 l se fait assez discret. Les choses changent vite dès lors qu’on le sollicite et qu’il monte dans les tours. À vitesse soutenue, sur voie express ou sur autoroute, les bruits d’air sont le plus dérangeant. Dommage car la direction se fait douce et le confort de suspension réussi. La commande de boîte (6 vitesses manuelles en série, BVA 9 rapports en option) est correcte à condition de bien décomposer les mouvements.

Traction réussie

Mercedes a réussi l’implantation de son moteur en position transversale et le développement de cette version traction. Notre version d’essai était un fourgon de 11 m3, soit a priori la majeure partie des ventes en France. Celle-ci dispose d’une charge utile d’environ 1 400 kg. À noter que les versions traction profitent d’un volume utile supérieur grâce au seuil de chargement abaissé de 80 mm, et d’une charge utile supérieure d’environ 50 kg du fait de l’absence d’arbre de transmission et de pont arrière. Pour ce Sprinter en version 314 CDI traction, comptez à partir de 31 220 euros HT.

Mercedes Sprinter 314 CDI traction

Moteur (cm3) 2 143
Puissance (ch à tr/min) 143 à 3 800
Couple (Nm à tr/min) 330 à 1 200
Vitesse maxi Selon version
Consommation moyenne n. c.
L x l x h (mm) 5 932 x 2 020 x 2 345
Longueur de chargement 3 272
Hauteur intérieure 2 032
Largeur intérieure mini 1 412
Volume utile (m3) 10,5
Charge utile 1 175 kg
À partir de (€ HT) 31 220

 

Valeurs futures
Mercedes Sprinter fourgon 314 CDI 32N 4×2 3,5 t
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Fourgon
Cylindrée (cm3) 2 143
CO2 (g/km) 0
Ch din 143
Prix neuf TTC (€) 38 490
Mois 42
Km total 100 000
Valeur reprise TTC (€) 13 497
Valeur reprise 35,1 %
Valeur vente TTC (€) 16 460
Valeur vente 42,8 %

Notre avis

PLUS
Système MBUX ● Nombreuses versions


MOINS
Bruits d’air ● Finitions intérieures

 

PARTAGER SUR