• Mots clés connexes
  • VUL

Mercedes : une nouvelle organisation pour développer les VUL

Lors d’une conférence presse, Mercedes a annoncé la réorganisation de son activité en trois directions générales, comme l’a détaillé Harry Salamon, directeur général Mercedez-Benz Vans.

773

« Afin de créer une structure unique et spécialisée pour chaque marché, les activités sont désormais scindées entre Mercedes-Benz Cars pour les VP, Mercedes-Benz Trucks pour les VI et Mercedes-Benz Vans pour les VUL. » Et le constructeur mise sur ce dernier marché, malgré des ventes de VUL en berne dans l’Hexagone, avec 311 655 immatriculations globales en 2013 contre 334 093 en 2012. « Le marché français représente un gros potentiel avec un volume important de ventes annuelle de VUL », a souligné Harry Salamon.

Afin d’accroître ses parts de marché actuellement à 5,9 % sur ce segment, le constructeur peaufine sa stratégie avec un renouvellement complet de sa gamme dans les deux ans à venir. Renouvellement qui a d’ores et déjà débuté avec l’arrivée du nouveau Sprinter en octobre 2013, écoulé à 10 281 exemplaires l’an passé, soit 10,1 % de part de marché. La gamme des utilitaires sera complétée par la Classe V. Destiné à remplacer le Viano, ce grand monospace présente des émissions de CO2 à partir de 149 g pour la version 136 ch, et sera commercialisé à partir de 42 480 euros.

Enfin, le constructeur met en avant son Citan qui souffre d’un déficit de notoriété avec seulement 1,3 % de part de marché et 1 931 immatriculations en 2013. Une version Citan Combi Extra long est prévue en octobre 2014. Sans oublier le Vito commercialisé en fin d’année.

« Cette réorganisation des activités va aussi donner l’occasion au réseau d’accentuer sa forte identité VUL aussi bien au niveau des équipes que des infrastructures », a souligné Harry Salamon. Grâce à une spécialisation de ses équipes et une formation adaptée des collaborateurs, le constructeur espère revenir à un niveau de rentabilité d’avant crise.