Mercedes Vans : croissance ralentie en 2018

Malgré un ralentissement de ses ventes de VUL, Mercedes Benz Vans a enregistré une croissance de 2,5 % dans l’Hexagone en 2018.

918
Mercedes Vans 2018

Depuis sa création en 2014, Mercedes Benz Vans n’avait connu en France qu’une croissance légèrement supérieure à 10 %. Mais en 2018, celle-ci a nettement ralentie à 2,5 %, soit 22 043 immatriculations contre 21 500 en 2017.

Pour Harry Salamon, le directeur de cette filiale dédiée au marché du VUL (y compris dans ses versions VP), ce ralentissement est principalement dû à l’attentisme des acheteurs du secteur autour de deux modèles de la gamme. Il s’agit de la Classe V, remotorisée et restylée cet hiver (1 274 immatriculations en 2018, voir la brève) ; et du nouveau Citan (1 631 unités en 2018) restylé fin 2020 et qui sera moins proche du Renault Kangoo dont il dérive (lui-même remplacé simultanément).

Des modèles dans l’incertitude

L’incertitude autour de la fiscalité des pick-up up a aussi freiné les commandes fin 2018 avec 600 ventes du Classe X. Ce pick-up sera donc décliné cette année en version VU 2 places (ni TVS, ni malus, ni TVA) avec une cloison de séparation et sans banquette arrière. Enfin, la remise à plat des relations et contrats avec les carrossiers (au nombre de 23) a permis de concevoir un nouveau catalogue d’une centaine de modèles dédiés aux professionnels dans le programme VanPartner.

Mais les deux locomotives de Mercedes Benz Vans demeurent bien le Vito avec 7 875 immatriculations et le Sprinter avec 10 663 ventes (ancienne et nouvelle génération 2018). Ce dernier sera disponible dans environ 1 700 versions cette année, dont le 4×4 et l’électrique fin 2019 (41 kWh pour 115 km d’autonomie ; 55 kWh pour 150 km).

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Des « locomotives électriques »

Même électrification pour l’eVito équipé du même moteur de 84 kW/114 ch et de la batterie de 41 kWh pour 150 km d’autonomie en WLTP. Ce modèle sera lancé en deux longueurs cet été. Et sa déclinaison Tourer VP 7 places EQV devrait ravir les VTC, taxis et navettes d’hôtel et d’aéroport.

Harry Salamon prévoit donc pour 2019 une croissance identique à celle de l’an passé, soit 2,5 %. Tout en augmentant son chiffre d’affaires grâce à la vente des services de Mercedes Pro Connect sur les Sprinter et Vito, avec des packs basés sur la mise en série du boîtier de communication Hermes : gestion de flotte, analyse de conduite, gestion des mobiles, interface des données, etc. Enfin, deux nouveaux centres baptisés Van Pro Centers vont ouvrir cette année pour la vente des VU et des dérivés VP sur des sites 100 % dédiés, hors des réseaux poids lourds et VP.