Mia : la petite citadine 100 % branchée

L’objectif de Mia Electric : faire rimer électrique et pratique

392

La Mia est disponible dans différentes configurations : normale, grande (Mia L) ou utilitaire (Mia U). Compacte à l’extérieur, avec 2,87 m de long pour la version normale et 3,19 m pour la L et U, elle offre pourtant un espace intérieur loin d’être exiguë.Le véhicule contient ainsi jusqu’à trois places arrière, en plus du siège conducteur, placé atypiquement au centre du véhicule. Un habitacle confortable qui ne sacrifie pas pour autant le coffre, d’un volume utile de 260 l pour la version courte, 420 l pour la version longue et jusqu’à 1 500 l pour la Mia des professionnels.

Côté conduite, la Mia surprend au démarrage par son dynamisme. Mais si sa puissance suffit à se faufiler en ville, hors zone urbaine, la citadine peine à maintenir son cap, notamment sur les routes pentues où sa vitesse décroît, même avec le pied au plancher. La vitesse maximale de 100 km/h est donc parfois atteignable avec difficulté. En termes d’autonomie, annoncée à respectivement à 80 et 125 km pour les batteries de 8 et 12 kWh, la Mia semble tenir ses promesses. À condition que le conducteur ne s’aventure pas trop longtemps sur les faux plats, usant prématurément la charge.

Les batteries sont entièrement rechargeables en 3 heures pour la 8 kWh et 5 heures pour la 12 kWh, sur une prise standard 220 Volt de 16 A. Pas besoin de borne spécifique, la Mia Electric se contente d’une prise domestique et est compatible avec les bornes de recharge Autolib’.

Les tarifs débutent avec l’édition spéciale Blue Star, dérivée de la Mia U. Le véhicule est proposé à partir de 7 632 euros HT, bonus écologique déduit, après récupération de TVA, et hors loyer de location de batterie à partir de 75 euros par mois.