Michelin et Continental s’affrontent sur les routes régionales

Réagissant aux baisses d’activité dues à la pandémie et aux impératifs de la transition énergétique, Michelin et Continental proposent aux transporteurs des pneus destinés aux transports régionaux. Avec aussi une plus grande longévité ou une moindre empreinte carbone.

541
Michelin Continental
Les pneus seraient à l’origine de 20 % de la consommation de carburant des poids lourds, raison pour laquelle Michelin et Continental se concentrent sur le transport régional.

Cet automne, Michelin et Continental ont concentré leurs innovations sur l’augmentation des performances des pneus destinés aux transports régionaux. Une réponse globale aux besoins des transporteurs français. Ces derniers se montrent en effet soucieux de réduire leurs coûts tout en multipliant les opérations pour compenser les pertes subies à cause de la covid-19.

De plus, les impératifs de la transition énergétique et l’apparition sur le marché régional de véhicules électriques au PTAC majoré de 1 t imposent de proposer des pneus participant à la réduction des émissions polluantes et utilisables sur les nouveaux camions électriques.

Moins de CO² avec le Continental EcoRegional

Avec sa nouvelle gamme de pneus Conti EcoRegional, Continental prétend réduire les coûts et les émissions de CO² du véhicule. Sur l’essieu directeur, le pneu EcoRegional HS3 profite d’un mélange de gommes de liaison « base » pour optimiser la résistance au roulement et de son procédé de fabrication Conti Diamond. Ce dernier, avec son nouveau dessin de bande de roulement, sa technologie de rainure en W et ses lamelles à largeur réduite dans les nervures, assure une abrasion uniforme, tout en conservant l’adhérence au sol. Sur l’essieu moteur, l’EcoRegional HD3 associe le concept de bande de roulement Conti Hybrid Gen 3 à un composé de technologie Conti Interlock pour conjuguer performance kilométrique avec faible résistance au roulement.

L’association du HS3 et du HD3 sur un même véhicule réduit ainsi la consommation de carburant sur une durée de vie plus longue. Ce qui contribue aussi à diminuer les émissions de CO² des poids lourds en configuration 4×2, 6×2, 6×4 et 8×4 selon les normes Vecto (Vehicle Energy Consumption Calculation Tool). Les deux modèles sont disponibles dans les dimensions 295/80 R22.5, 315/70 R22.5 et 385/65 R22.5 avec les indices de charge les plus élevés et 315/80 R22.5 et 385/55 R22.5.

Michelin Continental
Pneus Conti EcoRegional

Les Michelin X Multi augmentent la charge et le kilométrage

De son côté, Michelin étend sa famille de pneus polyvalents X Multi destinés aux transports régionaux et grands régionaux. Pour cela, le manufacturier ajoute la dimension 315/80-R22.5 dans ses gammes X Multi Z et X Multi D. Avec sa sculpture auto-régénérante Regenion et sa carcasse Powercoil, la dimension 315/80 R22.5 augmenterait, selon Michelin, de 15 % le potentiel kilométrique du pneu X Multi Z pour essieu directeur et de 10 % celui du pneu X Multi D pour essieu moteur, par rapport à leurs prédécesseurs. Michelin donne aussi plus de capacité de charge aux tracteurs et aux remorques des grumiers, ainsi qu’aux tracteurs équipés de grues de levage.

Avec le Michelin X Multi HLZ de dimension 385/65 R22.5, destiné à l’essieu directeur, la capacité de charge serait portée à 10 t par essieu, avec une augmentation de 30 % du potentiel kilométrique. Le X Multi HLT, dédié à l’essieu porteur, accepterait une tonne de plus sur l’essieu, avec un potentiel kilométrique supérieur de 25 % à son prédécesseur. Tous les pneus des gammes X Multi bénéficient du marquage 3PMSF qui garantit leur adhérence dans toutes les conditions climatiques, y compris hivernales (voir la précédente brève sur Michelin).

Les articles du Guide de la gestion des poids lourds 2021 sur les pneus

 

Michelin Continental
Pneus Michelin X Multi D et Z pour poids lourds régionaux
PARTAGER SUR