Michelin : la mobilité durable sur les chapeaux de roue

Dans le cadre de ses plans de mobilité, Michelin multiplie les actions pour verdir les trajets de ses salariés à Clermont-Ferrand. Outre le covoiturage déjà en place, le pneumaticien mise sur les trajets en vélo, travaille sur l’hydrogène et met en avant l’autopartage en mode électrique, notamment pour limiter le nombre de véhicules de service.

- Magazine N°254
1744
Michelin

Pour ses sites de Clermont-Ferrand, Michelin a conçu des plans de mobilité (PDM). La loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte l’impose en effet sur les sites regroupant plus de 100 salariés.

« Parmi les actions menées, nous avons adhéré à la plate-forme Covoiturage Auvergne. Les salariés peuvent voyager avec l’ensemble des personnes inscrites sur la plate-forme ou uniquement avec des collègues de Michelin. Cette option est intéressante car une relation de confiance est souvent nécessaire pour que le covoiturage fonctionne. Nous communiquons beaucoup sur cette solution en interne et menons des animations pour...

PARTAGER SUR