Microlise s’attaque aux angles morts avec ses caméras intégrées

Avec sa solution multi-caméras personnalisable, Microlise veut permettre aux conducteurs de véhicules industriels d’éviter les accidents dus aux angles morts.

476
Microlise caméras

Microlise déploie en France sa solution multi-caméras pour véhicules industriels, proposée depuis quatre ans au Royaume-Uni. Combinant jusqu’à cinq caméras, cette solution visualise sur la tablette du conducteur les angles morts et les environnements arrière et avant du véhicule aussitôt que sont enclenchés le clignotant et les différentes vitesses. Un boîtier VDR/DVR enregistre le film des caméras, tandis que les paramètres du véhicule (géolocalisation, vitesse et sens de circulation) sont mémorisés par le boîtier télématique ML12. Ce dernier enregistre tous les incidents de parcours en conservant des séquences de trente secondes avant et après un incident. Il transmet toutes ces données à l’entreprise. Le responsable de la sécurité peut alors visualiser la scène, lancer une alerte et établir auprès de l’assureur une première déclaration de sinistre (FNOL, pour First Notification of Loss) accompagnée de preuves.

Microlise promet des gains sur l’assurance

Selon Microlise, sa solution multi-caméras réduit les coûts d’assurance pour l’entreprise. Outre que les caméras permettent aux chauffeurs d’éviter certains accidents, les informations collectées accélèrent la prise en charge du sinistre par l’assureur et aident à déterminer les responsabilités, avec à la clé un éventuel désengagement du transporteur. Plus tard, ces mêmes images serviront aussi à la formation sécurité des conducteurs. Fournissant l’ensemble de la télématique et du matériel, Microlise équipe en caméras aussi bien les camions d’occasion que les véhicules neufs.

Notre précédente brève sur Microlise

PARTAGER SUR