Mini Cooper SE : elle fait des étincelles !

Première Mini électrique, la Cooper SE, forte de 184 ch et de 270 Nm, se classe résolument comme la plus sportive des citadines.

1871
Mini Cooper SE

La Mini aura mis du temps à se convertir à l’électricité en version Cooper SE. Mais c’était pour offrir le meilleur de la catégorie en performances (0 à 100 km/h en 7,3 s et vitesse maximale de 150 km/h) et en agrément de conduite. À condition d’aimer rouler comme au volant d’une sportive qui offre des sensations vives et fermes en virages à vive allure, où cette citadine vire à plat et se relance sans coup férir. Cela pourrait rappeler à certains les sensations ressenties plus jeune au volant des auto-tamponneuses ! C’est d’ailleurs le seul reproche que l’on puisse lui faire : virer à plat et ne jamais absorber, autrement que dans votre dos et votre nuque, les irrégularités du revêtement routier. Si Mini justifie cette fermeté excessive des suspensions comme l’ADN de la marque, jamais une Mini ne s’est montrée aussi inconfortable. Attention donc de bien choisir les roues de 16 ’’ au maximum avec des pneus en 195/55, pas plus !

En revanche, il faut bien avouer que le moteur électrique de 184 ch pour 270 Nm de couple fait des étincelles, mais sait aussi et surtout brûler ses électrons avec parcimonie. Nous avons relevé une consommation moyenne de 15,8 kWh sans ménager le flux d’énergie électrique, assez proche des 15,2-15,9 kWh/100 km de l’homologation WLTP. Seule restriction : les 28,9 kWh effectifs de la batterie fondent donc assez rapidement avec une autonomie homologuée de 225 km mais qui était de 175 km lors de notre périple. Il faut souhaiter que la BMW i3 cède aussi à cette Mini sa récente batterie de 42 kWh en plus de son moteur… Sauf que Mini rétorque que sa citadine, même sportive, n’a pas vocation à filer grand train sur l’autoroute. Ce n’est pas faux.

Il faut enfin souligner le réel effort de la marque pour offrir un accès à la gamme en finition Business à 32 900 euros TTC ou en LLD à 485 euros mensuels sur 36 mois et 30 000 km (extension garantie, perte financière et entretien inclus).

Notre avis

PLUS
Ensemble mécanique séduisant ● Agrément de conduite et vivacité de comportement ● Réelle sobriété


MOINS
Batterie sous-dimensionnée ● Autonomie réelle inférieure à 200 km ● Amortissement beaucoup trop ferme

 

PARTAGER SUR